Politique › Partis politiques

L’UPC n’entend pas se soumettre à la décision du Minat

Issa Habiba, présidente de l'Union des populations du Cameroun (Upc). DR

Le parti historique a fait savoir jeudi qu’il entendait garder ses responsables désignés lors du congrès électif les 6,7 et 8 octobre 2017.

L’Union des populations du Cameroun (Upc) n’accepte pas d’être représentée par le député Bapooh Lipot comme l’a décidé Paul  Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale (Minat).

Dans un communiqué parvenu à Journalducameroun.com jeudi, l’Upc martèle que  » ses seuls représentants légaux sont sa présidente Issa Habiba et son secrétaire général Pierre Baleguel Nkot ».

Atanga Nji a désigné mercredi des hommes politiques qui, seuls, sont autorisés à parler et à souscrire aux formalités administratives au nom de certains partis politiques de l’opposition camerounaise. Notamment : l’Upc, le Cpp (Cameroon peoples party) et le Manidem (Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie). Ce sont : Bapooh Lipot (Upc), Anicet Ekane (Manidem) et à Tita Samuel Fon (Cpp).

Selon Atanga Nji, cette mesure ministérielle a été prise dans le but de résoudre des conflits de leadership au sein desdites formations politiques. Elle pourrait cependant replonger ces partis politiques dans des divisions au moment même où ceux-ci sont lancés dans des processus de reconstruction. D’autant plus que Bapooh Lipot et Tita Samuel Fon que le Minat désigne pour représenter l’Upc et le Cpp sont exclus desdits partis.

 

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé