› Politique

Elections de 2020 : Michèle Ndoki brigue un mandat de député

La présidente du directoire des femmes du MRC annonce sa candidature aux élections législatives prévues le 9 février 2020.

La célèbre avocate camerounaise Michèle Ndoki participera aux élections législatives de 2020 en tant que candidate du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Elle a elle-même annoncé sa candidature dimanche, sur le compte officiel de sa campagne, suite à la convocation du corps électoral.

Michèle Ndoki s’est faite connaitre au cours de la campagne d’octobre 2017 pour l’élection d’un président de la République du Cameroun. Ses nombreuses sorties médiatiques et sa participation à la défense du contentieux post-électoral lui ont attiré la sympathie populaire dans le pays. Laquelle s’est confirmée fait d’elle une nouvelle figure de l’opposition au Cameroun.

A lire : Au Cameroun, l’on cherche des nouvelles de Michèle Ndoki

Fervente défenseuses de la supposée « victoire volée » du MRC à la présidentielle, Michèle Ndoki sort de prison. Elle y a été détenue pendant près de neuf mois, suite à sa participation à une manifestation publique de soutien à Maurice Kamto qu’elle a conduite à Douala le 26 janvier dernier. Elle est libérée en octobre 2016, sur décision de Paul Biya qui arrête les procédures pendantes contre des militants du MRC.

Michèle Ndoki est fille d’un ancien élu local Rdpciste. Après de brefs séjours au sein de  l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD) et le Cameroon people’s party (CPP), elle se laisse séduire par la vision de Maurice Kamto qui lui promet en plus une investiture env tant que députée. Décembre 2016, Michèle Ndoki intègre le MRC et occupe plusieurs fonctions.

Michèle Ndoki est en France. Elle y réside depuis sa sortie de prison le 5 octobre dernier. Certains y voient le signe d’une certaine divergence d’opinion avec Maurice Kamto. Cela ne fait l’objet d’aucune annonce officielle. Cette interprétation est toutefois née de prises de position opposées des deux personnalités sur le dialogue national. Michèle Ndoki Michèle Ndoki s’était montrée enthousiaste à l’avènement de cet évènement historique tandis que le parti réclamait la libération de Maurice Kamto.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé