› Santé

Cameroun : le Chan 2020 menacé par le virus du Covid 19

La Confédération africaine de football vient de reporter les matches des éliminatoires de la Can 2021. Dans le même temps, le Rwanda, qualifié pour le Championnat d’Afrique des nations, décide de retirer son équipe à deux semaines du coup-d ‘envoi. Des décisions lourdes de conséquences. 

Tout ou presque s’arrête pour la Confédération africaine de football. La propagation du Covid 19 inquiète l’instance faitière continentale de la discipline.  ‹‹ Suite à la requalification de la crise sanitaire mondiale actuelle du « Covid-19 » ou Coronavirus, en pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, compte tenu également des difficultés de déplacements de plus en plus grandes à travers le monde et consciente que la plupart des joueurs qui composent nos sélections africaines évoluent hors du continent, La CAF estime que l’organisation des matches éliminatoires de la CAN Total 2021 (3e et 4e journée) ne peut être assurée convenablement. En conséquence, elle décide du report des matchs des 3e et 4e journées à une date ultérieure. ››

La CAF précise aussi que : ‹‹ Les Qualifications à la CAN Féminine 2020, prévues du 8 au 14 Avril 2020, ainsi que les Qualifications à la Coupe du Monde Féminine U20 prévues du 20 au 29 Mars 2020, sont également reportées. ››

Dans la foulée, la Fédération rwandaise de football, disqualifie son équipe du Chan. Or, le Rwanda est le premier pays qui a foulé le sol camerounais pour préparer le Chan. Conséquence, ce retrait ramène à 15 le nombre d’équipes attendues pour la Compétition. Le Rwanda faisait partie de la poule C avec le Maroc, l’Ouganda et le Togo.

Une équipe de médecins de la Confédération africaine de football était annoncée ce 14 mars au Cameroun pour juger de la nécessité ou non de jouer le Chan à la période convenue. A savoir du 4 au 25 avril.

Ce même jour d’arrivée de la délégation de la CAF, le ministre de la Santé publique alerte l’opinion d’un troisième cas de Coronavirus détecté.

Depuis la survenue du premier cas, le gouvernement camerounais prend des mesures pour les restreindre  et en éviter d’autres. Notamment des dépistages à tous les demandeurs de visas pour le Cameroun, l’interdiction de sortie du territoire aux ministres et secrétaires d’État, et la sensibilisation des citoyens.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé