› Santé

Cameroun : une presse sans fonds se défonce contre le Coronavirus

Sans appuis du gouvernement ni d’une quelconque organisation, les médias camerounais, malgré leur fragilité économique, font chorus contre le Coronavirus.

Les journaux accordent l’essentiel de leur publication à la pandémie du Covid-19. Un temps d’arrêt est observé face à la crise sanitaire . Un déploiement particulier des équipes de reportage dans les hôpitaux, les ménages, les administrations et dans la rue où l’on note une faible application des mesures de l’Organisation mondiale de santé (OMS) et du gouvernement camerounais.

Des chaines de télévisions et de radios sont aussi au four et au moulin. La plupart d’entre elles ont bouleversé leurs programmes pour faire place à des spots de sensibilisation et à des programmes spéciaux sur le Covid-19.

Les sites d’informations en ligne, tel que journalduCameroun.com, donnent la mesure sur l’actualité,  minute by minute, pour permettre à tous les citoyens et même aux  compatriotes de la diaspora, de savoir ce qui se dit, et se fait au pays  en simples  cliques.

Un déploiement des médias que vient de saluer le ministre de la Communication. Lors d’une communication donnée le 25 mars dernier, René Emmanuel Sadi déclare :  ‹‹ Face à la situation d’urgence nationale qui prévaut aujourd’hui dans notre pays, je réitère aux professionnels des médias, l’appréciation du Gouvernement, pour leur implication dans cette campagne de sensibilisation des populations ››.

Le ministre en  demande toutefois davantage.  ‹‹ Je leur demande (aux professionnels des médias. Ndlr, de s’engager davantage dans cette dynamique constructive, en vue d’apporter à nos concitoyens, une information fiable, tant il est vrai que la guerre contre le coronavirus est une affaire de tous, les médias aux avant-postes, qu’il soient publics ou privés. Cette sensibilisation accrue de la Nation entière face à cet ennemi commun qu’est le coronavirus, est le gage de la réussite de la riposte du Cameroun face à ladite pandémie. Il en va de notre survie commune ››, reconnait René Sadi.

Le même dynamisme de la presse s’observe  dans d’autres pays, où la presse est clairement engagée dans le plan de lutte contre cette pandémie.

Au Sénégal par exemple, le Chef de l’État  Macky Sall, vient de lancer un ‹‹ Fonds de riposte contre le Coronavirus ›› chiffré à 1000 milliards de FCFA. Les médias auront droit au chapitre, en raison  des changements induits dans ses programme et du rôle de service public qu’ils jouent dans le contexte de la crise.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé