Politique › Sécurité

Cameroun /Crise dans le NOSO : un jeune militaire tué à Mamfé après quatre mois de service

Selon le journaliste Éric Benjamin Lamère, spécialiste des questions de défense,  le sous-lieutenant Frédéric Jeunesse Nguiema Nzie, lauréat de la 37è promotion de l’EMIA baptisée  »Jacob KODJI », a trouvé la mort le 28 avril dernier  pendant une opération à Mamfé dans la région du Sud-Ouest.

Triste fin pour Frédéric Jeunesse Nguiema (ci-dessus en photo) décédé sur le champs de bataille ce 28 avril 2020. Selon le confrère Éric Benjamin Lamere en service à télévision nationale (CRTV), l’élément affecté au Bataillon d’intervention rapide (BIR), a été tué au cours d’une opération dans la ville de Mamfé, région du  Sud-ouest.

Frédéric Jeunesse Nguiema, apprend-t-on, faisait partie des 181 élèves  qui  triomphaient à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général le 24 janvier dernier devant Paul Biya,  le Chef des Forces armées. Jeunesse Nguiema était de la  37e promotion de L’École militaire interarmée (Émia) baptisée  »Jacob Kodji »,  du nom du général de division décédé en 2017 dans un crash d’avion sur le front de la guerre contre Boko Haram.

Le sous-lieutenant  Frédéric Jeunesse Nguiema décède à l’instar du parrain de sa promotion sur le champs de bataille. A la différence qu’il n’aura servi que pendant quatre mois  les Forces de défense.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé