› Eco et Business

6,5 milliards de F pour les regroupements agropastoraux en 2015

Les premiers fonds octroyés par le programme Acefa ont été remis mardi à dix organisations de producteurs dans le département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre

10 organisations de producteurs agropastoraux du département du Mbam-et-Inoubou dans le Centre du Cameroun, ont reçu des chèques d’une valeur cumulée de 35 millions de F mardi, 28 juillet 2015, à Yaoundé. Ces fonds proviennent du programme d’Amélioration de la compétitivité des exploitations familiales agropastorales (Acefa), pour le financement de leurs projets, notamment le renforcement des infrastructures agricoles.

Lancé depuis 2008, le programme Acefa, placé sous la double tutelle des ministères de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) et de celui de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), bénéficie des fonds C2D du secteur rural. Il est donc question de développer des exploitations familiales agropastorales à travers l’amélioration de leur gestion technico-économique, l’amélioration de la qualité des services rendus par les organisations de producteurs à leurs membres et la professionnalisation des producteurs agropastoraux et halieutiques. De fait, Acefa se donne pour mission d’accompagner les paysans par un dispositif d’appui-conseil, mais surtout de financer près de 8000 projets d’organisation de producteurs jusqu’en 2016.

Pour sa première phase, de 2008 à 2012, Acefa a financé 2000 projets à hauteur de 6 milliards de F dans les filières maïs, porc et poulet. La seconde phase en cours (2012-2016) dispose d’une enveloppe globale de 18,2 milliards de F, prévue pour financer environ 5400 projets sur l’ensemble du pays. Et pour l’année 2015, Acefa a retenu près de 1600 projets à financer pour un montant d’environ 6,5 milliards de F, a indiqué mardi le coordonnateur national du programme, Bouba Moumini. «Pour cette année, avant les 10 bénéficiaires du Mbam-et-Inoubou, 77 regroupements de producteurs du Diamaré dans l’Extrême-Nord ont reçu le 21 juillet dernier des chèques pour un montant global d’environ 214 millions de F», a précisé Bouba Moumini, en ajoutant que d’autres localités suivront dans les prochains jours.

En attendant, le coordonnateur national du programme Acefa a appelé les nouveaux bénéficiaires à réaliser les projets pour lesquels ces fonds sont alloués car, «toute indélicatesse sera susceptible de poursuites judiciaires. Puisque le déblocage des financements accordés se fait en deux tranches, «le déblocage de la seconde tranche dépendra de la qualité des dépenses du premier décaissement et surtout des revenus engrangés», a conclu Bouba Moumini.

Les producteurs au travail.
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut