› Eco et Business

7ème symposium de l’association des ingénieurs et informaticiens camerounais d’Allemagne

Le thème général porte sur les enjeux et les perspectives des énergies renouvelables au Cameroun

Rencontre aux allures de brainstorming
Le symposium qui débute ce vendredi 09 octobre est placé sous le haut patronage du Professeur Horst Hippler Recteur de l’université d’élite de Karlsruhe en Allemagne. Dès ce jour, des étudiants exposeront différents thèmes sur les énergies renouvelables ; à suivre particulièrement le thème: Jatropha: l’or vert a-t-il un avenir au Cameroun? qui sera présenté par un groupe d’étudiants de Heilbronn en filière Environnement et Technique de procédés chimiques. Ensuite s’en suivra un atelier dont le thème est orienté sur les énergies renouvelables. Il s’agira lors de cette séance interdisciplinaire, encadrée par Madame Esther Dongmo en phase de finition de sa thèse de doctorat et responsable de la CamAS – Académie, d’encourager et de motiver les jeunes et futures professionnels à s’intéresser aujourd’hui au grand défi et enjeux des énergies renouvelables.

Se concentrer sur les énergies renouvelables
Selon les organisateurs, L’intérêt suscité par les énergies renouvelables est relativement récent et principalement associé au réchauffement climatique ainsi qu’au renchérissement du prix des produits pétroliers ces dernières années. Les perspectives qui s’offrent aux énergies renouvelables sont prometteuses notamment en matière d´environnement et de développement à grande échelle de l’électrification décentralisée. Pourtant ces formes d’énergie sont jusqu’à présent très peu soutenues par les pouvoirs publics au Cameroun. La VKII pense qu’il est indispensable que l’Afrique et le Cameroun en particulier mette en place un environnement favorable à même de créer une dynamique d’utilisation accrue du potentiel des énergies renouvelables dont elle dispose. Ce défi permettra à l´Afrique de satisfaire ses besoins énergétiques et d´accélérer le processus de développement urbain et rural. Quelles stratégies adopte l’Afrique pour faire face à ce défi énergétique en particulier sur le plan géopolitique, socio-économique et environnemental

[v Une diaspora active et apolitique]
« L’association camerounaise des ingénieurs et des informaticiens » plus connue sous le nom de VKII (dénomination contractée allemande) a été fondée en 2000 à Francfort. Considérant leur nombre de plus en plus croissant, les ingénieurs et étudiants en informatique originaire du Cameroun se sont regroupé autour d’une initiative qui pourrait aider à améliorer leur statut aux universités allemandes en tant que minorité. Parmi ses objectifs principaux, le VKII identifie et affecte les professionnels techniquement formés à faire face aux problèmes qui peuvent survenir dans divers domaines de technologie au Cameroun et à l’étranger. Afin d’établir un lien véritable pour le transfert des technologies, l’association a placé un conseil des experts qui collabore avec des établissements tels que des universités, des usines et des écoles de la formation professionnelle. Afin d’apporter des solutions appropriées aux besoins des populations.

Le VKII organise les colloques chaque année depuis 2006. Près de 200 participants de divers champs y interviennent. La journée de demain samedi 10, le symposium recevra la visite du Président de l’université de Karlsruhe, le Professeur Horst Hippler et de Jean Marc Mpay, Ambassadeur du Cameroun en Allemagne. Elle sera marquée par les exposés des professionnels, ensuite suivront les exposés des trois nominés pour le concours international du meilleur étudiant camerounais dans le monde en 2009 dénommé VKII – Best Student Award (VKII – BSA) 2009. L’évènement sera clôturé par une soirée gastronomique camerounaise.


www.vkii.org)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut