Opinions › Tribune

A l’UDC, stupéfaction après l’arrestation de militants du MRC à Douala

Suite aux manifestations pacifiques organisées par l’instance dirigeante du MRC, nous apprenons avec une très grande stupéfaction l’arrestation massive des militants du MRC ce nous à par les forces de sécurité publique acquis au régime. L’UDC condamne fermement toutes ces violations des droits humains en général et condamne en des termes les plus durs l’arrestation injustifiée des membres du MRC lors ces manifestations pacifiques à Douala.

Nous invitons le gouvernement à libérer sans condition tous les militants du MRC injustement arrêtés pour éviter les mêmes erreurs commises dans les régions anglophones désormais embourbées dans la violence. Au moment où les Camerounais dans leur majorité exigent le dialogue national pour pacifier le pays et le réconcilier avec lui-même, nous déplorons ces arrestations injustes et injustifiées et défendrons le droit à la manifestation pacifique comme un droit non négociable. L’état ne saurait continuer à réprimer brutalement des manifestations pacifiques sous le prétexte fallacieux des troubles à l’ordre public. La responsabilité du gouvernement est d’encadrer la manifestation publique et non de la réprimer.

L’instance dirigeante de l’UDC sera toujours aux côtés de la justice et de l’état de droit. La démocratie exclut le recours à la violence qu’elle vienne de l’état ou des partis de l’opposition. C’est fort de cela que nous interpellons le gouvernement Camerounais à prendre ses responsabilités en libérant, sans conditions, tous les militants du MRC qui ont été battus et arrêtés ce jour. Nous exprimons notre solidarité à tous les militants du MRC et défendrons par principe leur droit à la manifestation pacifique.

 

Laziz Nchare, chargé de communication UDC

 New York, le 27 Octobre 2018,

 

 

 

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut