Opinions › Tribune

A Mesdames et Messieurs des Libertés et des Egalité

Zo Omevele François

Vous venez, chers aristocrates des droits humains, faire voter une loi qui corrobore la renommée mondiale de ce qui bientôt, entrera dans l’inconscient génétique du réflexe citoyen qui vous définit: l’égalité des droits des citoyens. Pour faire simple, vous venez de permettre à tous les citoyens d’avoir le droit de se marier. Vive le mariage pour tous. Des hommes peuvent épouser des hommes et des femmes peuvent épouser des femmes. Ces couples pourront désormais avoir un livret de famille comme les couples classiques homme-femme, à l’issue de la cérémonie de la mairie. Nous vivons un monde dans lequel il faut savoir se mettre à la page des tendances du temps, vivre et assumer les orientations sexuelles des citoyens, mais alors de tous les citoyens.Il y a que ce mariage pour tous est très sectaire, Mesdames et Messieurs des libertés et des égalités. Vous avez oublié, et très volontairement occulté une forme de mariage que votre société condamne, et qui est punie par la loi. La polygamie. Pourquoi le mariage pour tous ne s’appliquerait pas aussi aux couples qui vivent illégalement dans cette situation? Il y a des tas de textes de loi, surtout dans le CESEDA, le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, qui stipulent que l’étranger vivant en polygamie ne bénéficie d’aucun des droits en question. Et, pour renouveler leur titre de séjour les étrangers doivent faire une déclaration sur l’honneur qu’ils ne vivent pas en état de polygamie.

Pourquoi privilégier une orientation de la cellule familiale par rapport à d’autres! C’est à se demander si, avec la crise qui court, vous n’avez pas pensé aux millions d’euros que vont coûter la fabrication de nouveaux livrets de famille! Il faudra prévoir, pour l’extrait de l’acte de mariage, trois cas de figure: la page époux-épouse, la page époux-époux, et la page épouse-épouse. Faites attention de ne pas discriminer les nouveaux ayant droit au mariage en leur confectionnant des livrets de familles rien que pour eux; vous aurez donc compris qu’il va s’agir de détruire tous les millions de livret de famille classique en circulation. C’est peut être un plan secret pour créer du travail dans l’édition. Vous pourrez prendre exemple sur les actes de mariage des pays dans lesquels la polygamie est légalisée…

Dans votre admirable pays des libertés et des égalités, il serait temps, dans les différentes mairies aux employés de l’état civil racistes, d’interdire de faire vérifier systématiquement les dossiers de mariage entre Etrangers et Français au procureur de la République. Le mariage pour tous, c’est aussi la liberté de laisser des étranger épouser des gaulois sans les soupçonner de mariage blanc ou gris, c’est de ne pas poser cette épée de Damoclès au conjoint étranger qui est invité à quitter le territoire français en cas de rupture vie commune avant quatre année de mariage. Mesdames et Messieurs des libertés et des égalités, il manque, dans votre nouvel étendard familial, la notion ô combien importante de fraternité. Vos valeurs étant souvent érigées en modèle absolu, vous imposez votre sceau civilisationnel comme label garantissant le bon et le savoir vivre universel. Alors, de grâce, n’importez pas votre mariage pour tous comme monnaie d’échange contre les matières premières africaines. Si l’Afrique du sud vous a devancé dans les mariages pour tous, c’est que c’est leur héritage colonial, on pourrait dire les bienfaits de l’apartheid, ne vous en déplaise. Il serait temps de légaliser cette polygamie qui se pratique pourtant dans la république, et même au plus haut niveau. Tout le monde le sait. Vous comprendrez que les sanglots frustrants des couples et des enfants de la polygamie, qui se sentent mis à part dans votre récent mariage pour tous, m’empêchent décemment de vous serre la main. Non, je ne vous salue point.


journalducameroun.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut