Sport › Football

Abdouraman Hamadou « n’est plus acteur du football » (Tombi a Roko)

Le président de la Fédération camerounaise de football l’a déclaré lundi sur la télévision nationale du Cameroun, Crtv

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Tombi a Roko, s’est exprimé lundi 25 juillet 2016 sur la télévision nationale du Cameroun, Crtv. Dans une posture d’invité du journal télévisé de 2h30, (19h30 Gmt), Tombi a Roko, élu le 25 février 2015 à la tête de la Fécafoot, a donné des précisions sur la visite qu’effectue en ce moment, une mission d’inspection de la CAF à Yaoundé en vue de la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football féminin.

Le président de la Fécafoot, a également dit un mot au sujet de l’affaire qui oppose la Fécafoot à Abdouraman Hamadou au Tribunal arbitral sportif (TAS).

« Je dirais plutôt que certains anciens acteurs. Je crois que ce serait trop facile de dire qu’un passant qui s’intéresse à une histoire qui en fait ne le concerne pas, qu’on parle d’acteur. Je dis ceux qui s’agitent aujourd’hui pour la plupart ne sont plus des acteurs du football. Un acteur du football est celui qui est détenteur d’une licence au moment où on aborde la question. Il faut avoir une licence de dirigeant ou alors une licence d’entraîneur ou une licence de joueur. Pour l’instant, la plupart de ceux qui s’agitent et qui vont au Tas ne sont plus des acteurs du football et c’est pour ça que c’est une histoire qui laisse notre température à 37 parce que pour nous nous avançons. Nous allons faire le travail qui est le nôtre. Le Cameroun ne va pas s’arrêter parce qu’il y a quelques individus qui ont échoué aux élections et qui pensent que le Cameroun va s’arrêter parce qu’ils n’ont pas pu se faire élire », a-t-il réagit.

Trois jours plus tôt, Abdouraman Hamadou avait pris le temps d’expliquer de manière académique les raisons de ses diverses actions dans une sortie sur les réseaux sociaux.

« Je tiens à préciser que la décision de la CCA du 12 novembre 2015 qui a déclaré NUL l’ensemble du processus électoral de la Fécafoot ne fera l’objet d’aucun débat devant le TAS, cette décision étant passée en force de chose jugée et donc devenue définitive. Cet état de choses a été pris en compte par le TAS en date du 19 juillet 2016 », avait-t-il écrit sur sa page facebook.

« L’unique question que le TAS est appelé à trancher concerne la réintégration du Comité Exécutif de la Fécafoot élu le 24 mai 2009 avec M. John Begheni Ndeh à sa tête, pour assurer l’intérim et organiser de nouvelles élections… », avait ajouté Abdouraman Hamadou.

Certains médias camerounais avaient alors interprété cette précision comme une annonce de l’invalidation de l’élection de Tombi a Roko à la tête de la Fécafoot.

« Suite à des informations erronées véhiculées par certains média tendant à faire croire que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annulé les élections à la Fécafoot, la Fédération Camerounaise de Football informe le public sportif que l’acte de procédure pris le 19 juillet 2016 par le Président du TAS tranche le litige portant sur la désignation des arbitres dans l’affaire Étoile Filante de Garoua c/ Fécafoot », avait réagi la Fécafoot dans un communiqué de presse signé par le chef de département de la communication, Laurence Fotso.

« Le point sur les élections à la Fécafoot fera l’objet de débats ultérieurs après la désignation du juge unique », précisait le communiqué avant de conclure : « En dépit de ces tentatives de déstabilisation, la Fécafoot rassure l’opinion publique qu’elle continue à uvrer sereinement pour le développement du football camerounais et la bonne organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine Cameroun 2016 ».

Tombi a Roko, président de la Fécafoot.
Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé