› Eco et Business

Accélérer le passage à l’agriculture de deuxième génération: l’apport de la Diaspora camerounaise.

Yaoundé va abriter la 6ème édition du Congrès international des compétences de la diaspora camerounaise, les 22 et 23 août 2013

C’est désormais officiel, Yaoundé va abriter la 6ème édition du Congrès international des compétences de la diaspora camerounaise, DAVOC (Draw A Vision Of Cameroon), avec en prime un « Salon International des Affaires et des Projets ». Nouvelle formule, nouveau concept. Recentré sur deux jours, le Forum DAVOC 2013 est essentiellement orienté actions et réalisations. La Cité aux mille collines se pose ainsi, du 22 au 23 août prochains, en véritable laboratoire d’actions ciblées pour le développement du secteur agricole du Cameroun. Comme animateurs de cet espace d’action : des centaines de migrants camerounais, des entreprises actives en Afrique, des fondations de financement des projets, l’Etat camerounais, des Gouvernements amis et des organisations internationales.

Au Palais des Congrès de Yaoundé, haut lieu des échanges et de réflexion de haut niveau, les migrants camerounais comptent insister sur la capacité pratique de la diaspora à faire bouger les choses. L’on se souvient que la précédente édition, en octobre 2012 à Genève,avait connu un franc succès avec la participation de plus d’une centaine de migrants et la mobilisation forte des autorités camerounaises (Ministre, DG, hauts cadres) autour de la contribution de la diaspora à l’innovation économique et sociale.

Cette année 2013, c’est l’accélération du passage à l’agriculture de deuxième génération : l’apport de la Diaspora camerounaise, qui est en question. Que peut faire la diaspora pour atteindre cet objectif ? L’apport de la Diaspora au niveau de l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des filières, dans la modernisation des infrastructures du monde rural et des facteurs de production agricole ainsi que La gestion durable des ressources naturelles constitueront d’une part l’un des leviers de ce forum. D’autre part les problèmes auxquelles se heurteront ces apports de la Diaspora tels que :
L’accès à la terre
Le financement de l’agriculture et du développement rural
La formation des acteurs ruraux
Le développement de circuits commerciaux agricoles innovants
La mécanisation de l’agriculture camerounaise
L’optimisation de la chaîne de valeur agricole (du producteur au consommateur)
La transformation et la commercialisation des produits agricoles au Cameroun.

Seront également scrutés et des propositions de solutions ainsi que de leurs implémentations faites.

Avec le « Salon International des Affaires et des Projets », le Forum DAVOC s’oriente définitivement vers des résultats concrets, en favorisant l’initiative privée. Une vingtaine de porteurs de projets socioéconomiques vers le Cameroun dans les domaines de l’agriculture, du micro crédit, la santé, l’éducation, l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes sont invités à Yaoundé. Sur la qualité de leurs initiatives, ces jeunes promoteurs vont rencontrer des organismes internationaux, privés et publics, de financement. Objectif : soutenir et déployer ces projets en terrain camerounais. Le Forum DAVOC sera enfin le lieu de rencontres dynamiques et d’actions de terrain. Des ateliers pratiques de montage de projet, de fiscalité et d’investissement vers le Cameroun seront ainsi animés par des experts confirmés, à l’attention des entrepreneurs portés sur le Cameroun. La soirée de gala, au soir du 23 août, viendra finalement clore la manifestation, avec une importante touche business, complétée des prestations d’artistes camerounais.

Yaoundé va abriter la 6ème édition du Congrès international des compétences de la diaspora camerounaise, les 22 et 23 août 2013

Casa Net)/n

À LA UNE
Retour en haut