Santé › Actualité

Accès aux médicaments génériques au Cameroun : Une étude en cours de réalisation

Les travaux supervisés par la coopération allemande devront d’abord être validés par le ministère de la santé

La presse invitée pour la présentation d’une étude sur l’accessibilité des populations aux médicaments essentiels et génériques (MEG) au Cameroun, a finalement été invitée à sortir de la salle, et la conférence de presse annulée. Le ministre ne souhaiterait pas que les journalistes soient présents dans le cadre de la présentation des chiffres préliminaires de l’étude a fait savoir la représentante du ministère de la santé. Commanditée par le Programme Germano-camerounais Santé et HIV/SIDA (PGCSS) de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, partenaire du Ministère de la Santé Publique du Cameroun (MINSANTE), cette étude quantitative a pour but d’établir un état des lieux de l’accessibilité aux MEG dans les différentes régions du Cameroun. L’objectif étant de fournir une base de données permettant la mesure objective de l’impact réel de la mise en place des Fonds Spéciaux (FSPS) décaissés pour appuyer le MINSANTE. Il reste difficile de comprendre pourquoi le ministère n’a pas souhaité, que la presse soit présente. Certes, il est admis, que Co-commanditaire de l’étude, la validation par ses experts, des travaux menés était nécessaire. Selon des sources bien introduites, ces travaux auraient été déposés sur la table du ministère qui a trainé à faire part de ses observations. Aucune date officielle n’a été communiquée pour la remise des conclusions définitives. De nombreux observateurs présents dans la salle on fait remarquer que dans le cadre de la réunion à huis clos, le ministère de la santé publique a soulevé des remarques qui ne manquaient pas de pertinence. Une chose est certaine, les chiffres contenus dans l’étude préliminaire, n’ont pas satisfait les autorités camerounaises. Ces travaux n’ont pas fait l’objet de validation par les experts médecins sur le terrain, alors le gouvernement camerounais émet certaines réserves sur les conclusions de cette études a indiqué la représentante du ministère.

L’accès au MEG un problème encore fondamental au Cameroun
La question de l’accès aux médicaments essentiels génériques (MEG) reste assez sensible au Cameroun. Son amélioration a d’ailleurs été indiquée comme un des objectifs prioritaires pour l’année 2011, par le ministre de la santé publique. Un autre des enjeux de l’étude est qu’elle devrait aider à mieux lutter contre le commerce illicite des médicaments contrefaits. Une question elle aussi, très sensible au Cameroun. Selon des études effectuées par l’organisation mondiale de la santé (OMS), cette activité prospère dans des environnements où la réglementation pharmaceutique est faible dans le domaine des médicaments et la législation insuffisante. D’autres facteurs sont les prix élevés et aussi les pénuries ou fournitures irrégulières de médicaments. Sur cette base, le Cameroun connait beaucoup de problèmes. Les niveaux de vie sont très bas surtout dans les zones rurales et les médicaments chers. Même si le ministère de la santé publique hésite à donner les chiffres, plusieurs indices permettent de conclure à un faible taux d’accès aux médicaments essentiels génériques. Près de 37% de la population vit avec moins de 500 francs par jour, les circuits officiels d’approvisionnement restent insuffisants malgré de nombreux efforts. L’accès à un médicament de manière officielle est soumis à une consultation préalable de médecin dont le nombre au Cameroun est inférieur à la demande et les coûts de consultation et d’examen élevés. On a aussi relevé ces derniers temps, que certaines personnes font de plus en plus confiance aux bonnes vielles méthodes traditionnelles pour certaines pathologies. Des études antérieures avaient fixé le taux d’accès aux MEG à près de 30% seulement. La situation n’a pas beaucoup évolué à ce jour.

Comment bien distribuer les médicaments génériques au Cameroun?
blogs.ionis-group.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé