Société › Société

Accident de la route: zéro tolérance pour les coupables

Le ministre des Transports du Cameroun a suspendu temporairement le permis de conduire du chauffeur en cause dans l’accident de la circulation survenu sur l’axe Yaoundé-Bafoussam

Le ministre camerounais des Transports (MINT), Edgard Alain Mebe Ngo’o, a infligé mardi, 12 janvier 2016, une suspension d’un an du permis de conduire du chauffeur en cause dans l’accident de la circulation survenu le 07 janvier dernier sur l’axe Yaoundé-Bafoussam.
Selon la décision du MINT rendue public mardi, l’intéressé est sans préjudice d’éventuelles poursuites à son encontre, interdit de toute activité de conduite automobile.

Dans la nuit de jeudi 07 à vendredi 08 janvier 2016, Un accident de la circulation sur l’axe reliant Yaoundé à Bafoussam a causé la mort de près de 20 passagers.

En cause, l’excès de vitesse d’un bus de transport commun et le manque de signalisation d’un camion. Le drame est survenu lorsque le gros porteur de la compagnie Binam a violemment heurté un camion chargé de billes de bois qui était en panne.

Selon le rapport d’une enquête menée par la Banque mondiale sur les accidents survenus au Cameroun entre 2008 et 2014, le nombre de morts sur les routes nationales a baissé de 31%. Le même rapport présenté le 04 août dernier indique que le nombre de personnes tuées dans un accident de la route en 2011 était d’environ 1139. En 2012 il est passé à 877. En 2014, l’on comptait près de 790 morts sur l’ensemble du territoire.

Par cette sanction infligée au chauffeur du bus de transport de l’agence Binam, Edgard Alain Mebe Ngo’o a initié une première mesure pour rappeler tous les usagers de la route à l’ordre.


Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé