› Société

Accidents routiers : Paul Biya demande une « répression absolue » des infractions

Cette prescription fait suite à l’accident de circulation qui a causé la mort de 31 personnes le vendredi 06 juillet 2018.

C’est dans une communication spéciale que le ministre de la Communication a livré les instructions du président de la République, relatives à la sécurité routière. Issa Tchiroma Bakary, qui s’exprimait au sujet de l’accident de la circulation qui a entraîné la mort de 31 personnes le 6 juillet sur l’axe -lourd Yaoundé – Bafoussam, est également revenu sur les circonstances de ce drame.

L’on a ainsi appris que l’accident s’est produit lorsque le véhicule a brusquement quitté la chaussée et poursuivi sa course à travers la broussaille, avant d’aller s’écraser en contre-bas d’un talus. Les premières investigations menées par le ministre des Transports, font état de ce que le conducteur du véhicule accidenté n’était pas titulaire d’un permis de conduire, ni d’une licence de deuxième catégorie lui autorisant à exercer dans les transports.

La situation a été portée au président Paul Biya, qui a adressé ses condoléances aux familles des victimes. Il a par la suite instruit que les responsabilités soient clairement établies, et que les sanctions appropriées soient immédiatement prises à l’encontre de toute personne physique ou morale impliquée dans la survenance de cette tragédie.

Sur un plan général, le chef de l’Etat a prescrit aux autorités compétentes, « un accroissement de la prévention routière et une répression absolue des infractions de toute nature constatées en matière de circulation routière sur l’ensemble du territoire national».

Une enquête plus approfondie a été ouverte pour établir les circonstances de l’accident du 6 juillet et pour tirer toutes les conséquences qui en découleront.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé