Société › Société

Accidents de la route: le taux de mortalité en baisse de 31% entre 2011 et 2014

L’information est relevée dans un rapport de la Banque mondiale présenté au gouvernement camerounais mardi, 04 août 2015, à Yaoundé

Les résultats de l’enquête portant sur les accidents de la circulation au Cameroun, menée par la Banque mondiale sur l’ensemble du territoire entre 2008 et 2014 font état d’un taux de mortalité en baisse. Le rapport présenté mardi, 04 août 2015 à Yaoundé au gouvernement camerounais, indique qu’entre 2011 et 2014, le nombre de morts sur les routes nationales a baissé de 31%.

De 1139 personnes tuées en 2011, le nombre s’est amoindri à 877 morts en 2012 et 2013. En 2014, le chiffre s’est encore réduit à 790 morts. Au fil des dernières années, les chiffres se sont améliorés contrairement aux années 2009 et 2010 où respectivement 935 et 904 personnes sont mortes d’accidents de la circulation.

En cause de ces accidents, la Banque mondiale pointe du doigt l’inconscience des usagers de la route. D’après ses experts, 80% du taux des accidents sont humains parce que certains passagers n’arrivent pas toujours à respecter les règles élémentaires de la circulation. L’institution dénonce également le mauvais état des routes et la faiblesse des budgets alloués à l’entretien routier.

Toutefois, le gouvernement camerounais rassure quant aux travaux en cours pour l’amélioration des 5 600 km de routes bitumées sur les 120 000 km que compte le pays.

Pour le ministre des Transports, Robert Nkili, «le Cameroun est devenu un exemple, raison pour laquelle il a été invité à Brasilia au Brésil en novembre prochain à l’évaluation à mi-parcours de la décennie pour la sécurité routière».

Le mauvais état des routes cause des accidents au Cameroun
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé