› International

Adama Dahico : « Je suis candidat à la présidentielle en Côte d’ivoire »

L’humoriste Ivoirien et Président du parti Doromikan a officiellement déposé sa candidature auprès de la commission électorale indépendante

Politique et Humour vont-ils de pair?
Le geste ne saurait être trop surprenant, d’autant plus que nous semblons être à l’ère ou les humoristes, de plus en plus, s’intéressent à la politique. L’on se rappelle de la candidature du malien Habib Dembélé dit Guimba qui avait donné le ton, en se présentant aux élections présidentielle du Mali en 2002. Pour Adama Dahico, il s’agit d’une lettre de demande d’acte de candidature et une lettre dans laquelle il jure sur l’honneur de ne pas renoncer à la nationalité ivoirienne, avec un casier judiciaire vierge, un certificat de nationalité, un extrait d’acte de naissance et 4 photos d’identité. En ce qui concerne les 20 millions de FCFA de caution, M. Dahico dit avoir versé la somme, et rempli toutes les formalités qui s’imposaient. Car, hormis les pièces administratives à fournir, les candidats à ce scrutin devront aussi verser au trésor public ivoirien une caution de 20 millions FCFA.

Dahico Eligible ?
« C’est après cela que la Commission électorale indépendante (CEI) se chargera de transmettre les dossiers à la cour institutionnelle qui est la seule habilité à dire si Adama Dahico est candidat ou pas ». [i « Je suis sur d’être éligible dans la mesure où j’ai mes papiers au complet. D’aucuns diront qu’il a été naturalisé :  » oui c’est vrai dans mon dossier de naturalisation, je suis à titre exceptionnel relevé des incapacités prévues dans le code de la nationalité dans son article 43 qui dit que je n’attends pas dix ans pour être candidat à un poste électif et je n’attends pas cinq ans pour être électeur à une élection » a expliqué Adama Dahico, fils d’immigrés Maliens.

29 novembre 2009, une date clé pour Dahico
Le scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire, reporté depuis 2005, a été fixé au 29 novembre 2009, selon un décret il y’a 4 semaines par le chef du gouvernement Guillaume Soro à l’issue du conseil des ministres, en soulignant que cette date proposée par la Commission nationale indépendante (CEI) est « réaliste ». D’ores et déjà, six millions d’ivoiriens sont inscrits sur la liste électorale. En principe, cette consultation devrait permettre de tourner la page d’une crise politique et institutionnelle qui dure depuis bientôt dix ans. La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, a connu une guerre civile en 2003 et son territoire a été divisé en deux zones: le Nord tenu par les rebelles des Forces nouvelles et le Sud conservé par les forces restées loyales au président Laurent Gbagbo.

Un enjeu de taille
Très attendue des Ivoiriens, l’élection doit impérativement réussir à mettre fin à une très longue crise politico-militaire qui dure depuis septembre 2002 et qui a permis au président Laurent Gbagbo de rester au pouvoir alors que son mandat a expiré depuis 2005.
Les candidats issus des partis politiques sont acceptés à cette de élection de même que les candidats indépendants, selon un communiqué de la CEI. Selon, Dahico, les présidentielles de 2009, si elle a lieu, sera l’une des plus ouvertes de l’histoire de la politique en Côte d’Ivoire, les accords de paix entre les différentes partis prévoyant la participation de tous les ténors de la vie politique ». Par le passé, le candidat Alassane Ouattara, accusé d’être de nationalité douteuse ou étrangère (burkinabè) avait été exclu des scrutins présidentiels.

De report en report
A la faveur de précédents accords de paix, plusieurs dates avaient été retenues pour la présidentielle durant ces quatre dernières années, mais aucune d’elles n’a pu être respectée. Cette fois-ci, la communauté internationale a intensifié la pression sur le régime ivoirien pour s’assurer que l’élection ait lieu à la date du 29 novembre 2009. Pour sa part, Adama Dahico est très confiant. La motivation de sa candidature tient par ailleurs au fait qu’il a beaucoup été sollicité par une frange très importante de la communauté ivoirienne.


www.nouchi.com)/n
À LA UNE
Retour en haut