Société › Société

Adamaoua: les élus locaux s’imprègnent du programme de lutte contre la pauvreté

Les maires, délégués et responsables déconcentrés du Minepat ont assisté mercredi, à un atelier de formation sur les mécanismes de fonctionnement dudit programme

Un atelier relatif au sous-programme de réduction de la pauvreté s’est tenu mercredi, 27 avril 2016, à Ngaoundéré dans la région de l’Adamaoua. Il visait à apporter divers appuis aux populations rurales afin qu’elles puissent tirer des revenus importants dans les filières porteuses de leur localité.

« Il est question de contribuer durablement à la réduction de la pauvreté en milieu rural par la structuration de l’économie locale en accordant une attention particulière au couche sociale les plus vulnérable », a expliqué la directrice nationale de cet instrument de lutte contre la pauvreté, France copta.

« Pour y parvenir, les maires, élus locaux et les responsables déconcentrés du Minepat dans l’Adamaoua doivent s’approprier le mode opératoire de ce sous-programme de réduction de la pauvreté à la base. Ils doivent également s’accorder avec l’équipe de ce projet des pouvoirs publiques sur les modalités pratique de démarrage des activités dans les communes retenues en 2016 », a souligné le gouverneur de la région Kildadi Taguieke Boukar.

Ces assises étaient également l’occasion d’évaluer la campagne agricole écoulée et de proposer des pistes de solution en vue d’améliorer la production pour l’année en cours. Elles ont également servi de cadre pour la présentation des objectifs du programme de réduction de la pauvreté et de son mécanisme de financement prévu de la coopération Etat du Cameroun, à travers le ministère de l’Economie de la Planification et de de l’Aménagement du Territoire (Minepat), et le Programme des nations unis pour le développement (Pnud).


Droits reservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut