Opinions › Tribune

Adresse à la Nation le 20 mai 2013 par Dr Vincent-Sosthène Fouda Essomba Président de MCPSD

Par Dr Vincent-Sosthène Fouda Essomba

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, chers compatriotes,

Camerounais dans les villages, les campagnes et les villes, Camerounaises et camerounais de l’intérieur du pays comme de la diaspora, voici venu le moment de célébrer ensemble l’unité de notre pays, unité cquise après de longues luttes menées par de valeureux fils de ce triangle de 360 communes, de 10 régions, Cameroun soudé autour de ses 256 ethnies.

Camerounaises, Camerounais, peuple fier et debout, voici le moment de nous dresser à nouveau avec dignité pour écrire la page de l’histoire qui va nous instruire dans la maturité des pays célébrant le siècle de liberté. Le Cameroun, divers comme nous montre l’histoire de notre faune, de notre flore, de nos cultures, de nos hommes et de nos femmes, n’est jamais aussi fier et debout que quand il est uni ; C’est ce que le peuple camerounais dans son ensemble nous a montré en octobre 1961 en se reconstituant comme un seul et même pays. Voilà la trame commune de notre destin collectif qui ne devrait souffrir d’aucune contestation 53 ans après.

The 53 anniversary of our independence is one invite to a more fundamental question which is the one of the consolidation of our national unity. Do the Cameroonians today, those who contrive the Cameroon of tomorrow have the concern and the will to live together, the urge to share a common fate which, already has a long past since the trip of the Carthaginian Hannon, who in the Fifth century before Jesus Christ reached Mount Cameroon – Down from the Tank of the Gods. Here is our common story at our feet, to draw tomorrow’s furrow, by following the fertile tracks of the young shoots put into the earth on May 20th, 1972 with the birth of the Unitarian State.

Camerounais des Monts Mandaras comme de Campo, vivre ensemble exige l’acceptation de règles communes, de valeurs partagées. Les valeurs expriment l’adhésion à une conception analogue de l’individu, de la famille, de la société. Les règles déclinent ces valeurs de démocratie, de respect de l’Homme, de tolérance et de liberté. Voilà ce à quoi conduit la construction d’un Etat-Nation et la mise en place des Institutions devant régir ce vivre ensemble. Nos valeurs sont nées et se sont affirmées à travers notre histoire, celle portée au grand public par Engelbert Mveng, Adalbert Owona et les autres. Le Cameroun uni ce sont ses grandeurs et ses parts d’ombre, ses épreuves et ses réussites. Elles participent de l’identité nationale.

But the national unity does not only come down to a reference to the past which has built our Nation state. Yes, our country is not a big mausoleum, even if it was the temple of all our great men; the story of our country is not a nostalgic recital or an ode to conservatism. The Unity of our country is primarily a long eagerness, a dynamic movement which calls up to the gathering in the pure synthesis of the traditions from our land, the hand stretched and the glance high. Yes, in this 53th anniversary, let us open big arms to all our girls, to all our sons from the inside as from the outside, let us give the hand to all those who share the will to build a common future with us in this national triangle. Our unity is a carrier of hope, ambition and vision.

Cameroungeneration2011.com

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, chers compatriotes,

Camerounais dans les villages, les campagnes et les villes, Camerounaises et camerounais de l’intérieur du pays comme de la diaspora, voici venu le moment de célébrer ensemble l’unité de notre pays, unité cquise après de longues luttes menées par de valeureux fils de ce triangle de 360 communes, de 10 régions, Cameroun soudé autour de ses 256 ethnies.

Camerounaises, Camerounais, peuple fier et debout, voici le moment de nous dresser à nouveau avec dignité pour écrire la page de l’histoire qui va nous instruire dans la maturité des pays célébrant le siècle de liberté. Le Cameroun, divers comme nous montre l’histoire de notre faune, de notre flore, de nos cultures, de nos hommes et de nos femmes, n’est jamais aussi fier et debout que quand il est uni ; C’est ce que le peuple camerounais dans son ensemble nous a montré en octobre 1961 en se reconstituant comme un seul et même pays. Voilà la trame commune de notre destin collectif qui ne devrait souffrir d’aucune contestation 53 ans après.

The 53 anniversary of our independence is one invite to a more fundamental question which is the one of the consolidation of our national unity. Do the Cameroonians today, those who contrive the Cameroon of tomorrow have the concern and the will to live together, the urge to share a common fate which, already has a long past since the trip of the Carthaginian Hannon, who in the Fifth century before Jesus Christ reached Mount Cameroon – Down from the Tank of the Gods. Here is our common story at our feet, to draw tomorrow’s furrow, by following the fertile tracks of the young shoots put into the earth on May 20th, 1972 with the birth of the Unitarian State.

Camerounais des Monts Mandaras comme de Campo, vivre ensemble exige l’acceptation de règles communes, de valeurs partagées. Les valeurs expriment l’adhésion à une conception analogue de l’individu, de la famille, de la société. Les règles déclinent ces valeurs de démocratie, de respect de l’Homme, de tolérance et de liberté. Voilà ce à quoi conduit la construction d’un Etat-Nation et la mise en place des Institutions devant régir ce vivre ensemble. Nos valeurs sont nées et se sont affirmées à travers notre histoire, celle portée au grand public par Engelbert Mveng, Adalbert Owona et les autres. Le Cameroun uni ce sont ses grandeurs et ses parts d’ombre, ses épreuves et ses réussites. Elles participent de l’identité nationale.

But the national unity does not only come down to a reference to the past which has built our Nation state. Yes, our country is not a big mausoleum, even if it was the temple of all our great men; the story of our country is not a nostalgic recital or an ode to conservatism. The Unity of our country is primarily a long eagerness, a dynamic movement which calls up to the gathering in the pure synthesis of the traditions from our land, the hand stretched and the glance high. Yes, in this 53th anniversary, let us open big arms to all our girls, to all our sons from the inside as from the outside, let us give the hand to all those who share the will to build a common future with us in this national triangle. Our unity is a carrier of hope, ambition and vision.

Chers compatriotes, camerounaises, camerounais, le fanion de la division s’agite de plus en plus dans notre pays, que ce soit du côté du pouvoir avec ses thuriféraires apôtres voraces et peu soucieux du devenir de nos enfants que de groupuscules souvent difficilement identifiables mais qui font beaucoup de dommages à notre unité et à notre économie. C’est à nous, à vous peuple camerounais de faire barrage à ces forces. Sachez que l’incertitude politique est une menace réelle pour la stabilité économique et institutionnelle dans notre pays. Personne ne peut vouloir investir dans un pays au lendemain incertain ; Voilà pourquoi nous appelons chaque jour le pouvoir en place à rendre public le calendrier électoral pour chacune des élections devant avoir lieu dans notre pays pour rassurer les uns et les autres, la population et les investisseurs. Nous savons par ailleurs que toute sécession comme l’appellent certains mouvements dans notre pays nous entrainerait dans une très longue spirale d’instabilité et un long cycle de violence dont personne aujourd’hui ne peut assurer le prix.

Pour Cameroun Generation 2011, la principale raison qui doit nous inciter à promouvoir l’unité nationale réside dans ce que nous avons à réaliser ensemble, tous les jours, au quotidien.

Cameroon is a great human success which draws the envy of many nations around us. We have proven that it is possible for people from different languages and culture to live together in harmony and respect for others.

Il faut éviter que la fin d’un règne devienne un alibi pour les partisans du «tout sauf la reprise en main de notre pays par ses filles et fils ». Notre avenir est notre lien commun ! C’est le moment de l’affirmer haut et fort.
Oui chers compatriotes, ce désir d’affirmation est encore plus fondamental aujourd’hui quand nous regardons ce que les pays de plus petite taille que le nôtre ont fait de leur richesse, de leur vouloir vivre ensemble et du génie de leurs populations. Ce désir d’affirmation de notre unité nationale est encore plus fondamental quand nous regardons comment se construisent les grandes structures politiques et économiques comme l’Union Européenne. Je vous invite à un sursaut patriotique salvateur et ce sursaut est à la fois celui de toutes les filles et tous les fils de ce pays mais, il est surtout celui de la société que nous devons construire –

Cameroun Génération 2011 aimerait être là avec vous dans cette noble invite que la Nation souveraine et républicaine adresse à ses enfants en les associant aux choix essentiels de leur société. Oui, c’est la caractéristique ô combien noble de ce que nous nommons la démocratie et qui est un principe universel – sanctionné par les élections libres et transparentes, émanation de la volonté du peuple. A vos côtés, chers compatriotes, hommes et femmes en civil et en tenue, hommes des campagnes et des villages, hommes et femmes des villes et des cités, nous sommes capables de nous tendre la main pour un dialogue franc et encadré par nos institutions. Le moment est venu de satisfaire le désir de savoir où nos acteurs politiques du pouvoir comme de l’opposition veulent vous conduire. Quel Cameroun nous proposons-vous ?

Cameroun Génération 2011 vous apporte déjà une ébauche de réponse parce que nous voulons vous voir imaginer comment votre propre destin s’écrit dans cette vaste et noble proposition afin que vive,
La Paix
Le travail
Et la Patrie
Vive le Cameroun debout et fier pour toujours !

Dr Vincent-Sosthène Fouda Essomba
nkul-beti-camer.com)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé