› Eco et Business

Aéroport de Douala: La biométrie est effective

La cérémonie officielle de lancement de cette nouvelle mesure a eu lieu jeudi 1er novembre à Douala

«C’est avec un grand plaisir, une joie et une fierté immenses, que je vous accueille ce jour dans cette belle salle d’embarquement de l’aéroport international de Douala, à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel du contrôle biométrique d’accès dans cette plate-forme aéroportuaire», ainsi s’exprimait Pierre Tankam, le directeur général de l’autorité aéronautique ce jeudi, 1er novembre 2012. En présence des autorités administratives, civiles, militaires, et du secteur aéroportuaire, le DG a notamment présenté les avantages de l’entrée en vigueur de la biométrie à l’aéroport. De manière concrète, l’accès au sein de l’aéroport se fera via un badge. Une expérimentation a été faite sur place, afin de permettre à l’assistance de vérifier le fonctionnement de ce nouveau système de contrôle, qui vise à améliorer la sûreté aéroportuaire du projet de renforcement de la sécurité et de la sûreté aérienne en Afrique de l’ouest et du centre, financé par une dotation de la banque mondiale.

Un millier de badges délivrés
Après un appel d’offres, c’est l’entreprise CFAO Technologies qui a été retenu pour installer et mettre en service le système de contrôle d’accès biométrique principalement dans les aéroports internationaux de Douala et de Yaoundé. Selon les propos du patron de l’autorité aéronautique, la mise en place du système est passée par la pose des lecteurs biométriques et des lecteurs à cartes sur la base de zonage des aérogares passagers. Ces cartes ont pour but de filtrer les passagers des zones publiques vers les zones de sûreté, « établissant au passage la traçabilité des accès », précise le DG. « L’autorité aéronautique a fait établir à tous ceux qui en ont droit et qui ont rempli les conditions exigées, un badge de sûreté reconnaissable à distance. A ce jour, près d’un millier de badges ont été délivrés aux policiers, gendarmes, douaniers, personnels des administrations et compagnies aériennes opérant sur la plate forme », poursuit-il. En plus de cela, l’on a appris ce jeudi, que l’aéroport est désormais placé sous surveillance vidéo avec enregistrement automatique. Le but de cette nouvelle installation, est de repérer toute personne qui essaiera de faire entrer un objet illicite.

A propos du PRSSAC
Le projet de renforcement de la sécurité et de la sûreté aérienne en Afrique de l’ouest et du centre, PRSSAC, financé par la banque mondiale est opérationnel au Cameroun depuis le mois de janvier 2008. Plusieurs activités ont déjà été menées dans le cadre de ce projet, à l’instar de la construction d’une clôture de sûreté de 20 km autour de l’aéroport international de Douala, la construction d’un bâtiment qui abrite le centre des opérations d’urgence à Douala, l’acquisition des équipements de contrôle des passagers et bagages, pour ne citer que ces activités.

L’aéroport de Douala est doté d’un système de biométrie
ccaa.aero)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé