Société › Société

Cameroun: les Affaires sociales se préoccupent aussi du sort des petits frères de la fillette maltraitée à Awae

Les quatre frères de Yahwe, enfant de 10 ans secourue cette semaine grâce aux plaintes du voisinage à la gendarmerie, vont être placés dans un centre d’encadrement d’enfants en détresse, a informé le Minas jeudi 20 août. Des « sévices corporels importants, plaies profondes, cicatrices fraîches et anciennes » observés sur la fillette

 

Yahwe, fillette secourue cette semaine au quartier Awae (commune du département de la Mefou-et-Afamba, dans la région du Centre) grâce aux plaintes des voisins auprès de la gendarmerie, a été placée sous soins dans un établissement hospitalier. Le ministère des Affaires sociales (Minas), qui suit cette affaire qui préoccupe jusqu’au chef du gouvernement, a fait une mise au point ce jeudi sur la situation de cette enfant, de ses parents et de ses frères. JournalduCameroun.com partage intégralement les éléments d’information fournis par la cellule de communication du ministère des Affaires sociales.

Mise au point à propos du cas de la petite Yahwe du quartier Awae à Yaoundé

« Yahwe Ekani, âgée de 10 ans est l’aînée d’une fratrie de cinq enfants de 9 ans, 5 ans, 3 ans et 1 an.

Suite au signalement du voisinage à la Brigade de Gendarmerie de Nkomo et même aux structures du ministère des Affaires sociales pour maltraitance, elle a été internée au Centre médical de Nkomo. Selon le Dr Claude Audrey, la situation sanitaire de l’enfant est la suivante : elle a subit des sévices corporels importants, plaies profondes, cicatrices fraîches et anciennes. Les premiers soins lui ont été administrés à son arrivée ainsi qu’une transfusion sanguine.

A l’heure actuelle, les deux parents ont été interpellés par les éléments de la gendarmerie.

Les équipes de la délégation régionale du ministère des Affaires sociales assurent un accompagnement psychosocial de la petite Yahwe. Les visites sont réduites au corps médical, au personnel du Minas et aux forces de l’ordre.

En attendant de boucler l’enquête sociale qui est en cours, le ministère des Affaires sociales, à travers ses unités techniques opérationnelles, va sécuriser les quatre frères dans un centre d’encadrement d’enfants en détresse du MINAS. La petite Yahwe y retrouvera ses frères après la prise en charge médicale. »

Cellule de Communication/MINAS.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé