Politique â€ș Institutionnel

Cameroun : L’ART recadre Camtel Ă  propos de son diffĂ©rend avec Orange

Philémon Zo'o Zame, nouveau directeur général de l'ART. ©Droits réservés

Une lettre signĂ©e du directeur gĂ©nĂ©ral de l’Agence de rĂ©gulation des tĂ©lĂ©communications instruit le directeur gĂ©nĂ©ral de Camtel de restaurer la fibre optique Ă  Orange Cameroun.

L’Agence de rĂ©gulation des TĂ©lĂ©communications (ART) s’est prononcĂ©e sur le conflit qui oppose Camtel, l’opĂ©rateur public des tĂ©lĂ©communications au Cameroun, Ă  l’entreprise privĂ©e Orange, qui a Ă©tĂ© privĂ©e d’accĂšs Ă  la fibre optique les 6 et 7 octobre derniers.

Dans une lettre publiĂ©e sans signature sur les rĂ©seaux sociaux au cours de cette semaine-  mais authentifiĂ©e par des responsables de l’agence de rĂ©gulation-, le Dg de l’ART fait savoir Ă  celui de la Camtel, que son agence a reçu copie de la correspondance par laquelle Orange Cameroun SA a saisi Camtel au sujet de la « coupure unilatĂ©rale, depuis 13 h le 6 octobre 2017, de l’ensemble des liaisons fibre optique », qu’elle loue Ă  cette entreprise.

Y faisant suite, PhilĂ©mon Zo’o Zame rappelle Ă  David Nkotto Emane que selon les dispositions rĂ©glementaires, il est interdit Ă  tout opĂ©rateur de suspendre partiellement ou totalement l’interconnexion ou l’accĂšs Ă  la connexion, sans dĂ©cision prĂ©alable de l’Agence. Par consĂ©quent, il instruit Ă  la Camtel de « rĂ©tablir, sans dĂ©lai, l’ensemble des liaisons coupĂ©es ».


En rappel, Camtel avait justifiĂ© la coupure de la connexion Ă  Orange Cameroun par le non-paiement d’une facture de 1,6 milliard de francs CFA. Une dette contestĂ©e par Orange Cameroun, qui accuse Camtel d’abuser de son monopole dans la gestion de la fibre optique.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut