Politique › Institutionnel

Affaire de l’avion présidentiel: Yves Michel Fotso rembourse sa part…

L’ex Directeur Général de la Camair aurait remis, selon des sources médiatiques, près d’un milliard de Fcfa au trésor public du Cameroun

Selon des informations rapportées par le Journal Le Messager, les avocats d’Yves Michel Fotso, l’ex Directeur Général de la défunte Cameroon Airlines aurait déposé auprès du Trésor Public à Yaoundé, des chèques d’une valeur globale de 886. 752. 217 (huit cent quatre-vingt-six millions sept cent cinquante mille deux cent dix-sept mille) FCFA. La somme selon eux devrait suffire à constituer le remboursement du différentiel des 31 millions de Dollars que l’Etat indique avoir perdu dans l’opération d’achat d’un avion au profit de la présidence de la république. « les avocats de l’homme d’affaires, rédacteurs de cette demande estiment qu’un montant total de 22,858 millions de dollars Us ayant été avancé dans le cadre du contentieux juridique lié à l’achat foireux d’un Boeing pour les déplacements du président camerounais, il ne reste à l’Etat du Cameroun que 8, 142 millions Us à recouvrer. En condamnant les accusés à des peines différentes, le tribunal a de fait déterminé la part d’implication de chacun dans la commission de l’infraction. En considérant que trois personnes ont été condamnées à 25 ans de prison chacune, deux personnes à 15 ans et une à 10 ans de prison, soit un total de 115 ans pour les six, la part d’Yves Michel Fotso condamné à 25 ans est de : 886.752.217 FCfa », écrivent les défendeurs du milliardaire, selon des propos rapportés par le journal.

A l’appui de cette remise de fond, ils demandent une fois encore l’arrêt des poursuites contre monsieur Fotso. Une circonstance personnelle que prévoit le texte créant le Tribunal Criminel Spécial (TCS). Selon l’article 18 de ce texte, les personnes poursuivies de détournement de fonds publics qui restituent l’objet du litige avant la fin de la procédure judiciaire, peuvent s’ils demandent et obtiennent l’accord du ministre de la justice, être déchargés des poursuites à leur encontre. Il y a quelque semaine déjà, le fils d’un des milliardaires les plus connus du Cameroun, était déchargé d’une affaire en rapport avec les Aéroports du Cameroun, à la suite du remboursement d’une somme de près de 260 millions de FCFA. Mais les circonstances ne semblent pas être les mêmes pour le cas de figure. La nouvelle demande de monsieur Fotso va soulever la qualité de l’évaluation faite par le gouvernement de la somme remboursée et surtout la portée du remboursement. Dans le cas présent, il reviendra à des évaluateurs pas sûrement préparés, de définir si l’argent donnée et l’avion remis en compensation, suffisent à faire arrêter les poursuites. D’un autre côté, même s’ils ont eu des peines différentes, le juge les a condamnées de manière solidaire. Ce qui signifie qu’à de degrés divers, ils sont tous redevables de l’ensemble du délit. Le sujet risque fort d’alimenter les débats dans les prochains jours. Avec Marafa Hamidou Yaya, Yves Michel Fotso a été condamné en instance à 25 ans de prison pour le détournement présumé des 31 millions de Dollars Us qui devait servir à acheter l’avion présidentiel. L’affaire est aujourd’hui devant la Cour Suprême En remettant sa part, il initie une action à double tranchant. Si sa demande est rejetée, son procès en cassation pourrait devenir une formalité, son geste étant considéré comme un aveu de culpabilité

Yves Michel Fotso aurait versé près d’un milliard au trésor public camerounais
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut