Sport › Football

Affaire Fecafoot: Adoum Garoua et René Sadi en mission à la Fifa

Du fait de la suspension provisoire de la Fecafoot par la Fifa, le gouvernement camerounais a réagi en envoyant hier deux de ses ministres rencontrer Sepp Blatter

Le football camerounais est dans une phase délicate de son existence. Depuis la suspension provisoire de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), le 4 juillet dernier, par la Fédération internationale de football association (Fifa) pour ingérence politique, le gouvernement camerounais n’a pas réagi officiellement. Et pourtant, l’instance faitière du football mondial reproche au gouvernement camerounais d’avoir voulu influer sur les élections à la présidence de la Fecafoot, remportées par Mohammed Iya, puis annulées par la commission de recours. Pour répondre enfin finalement à la Fifa, le gouvernement camerounais a consenti d’envoyer au siège de la Fifa, à Zurich, deux de ses ministres, Réné Emmanuel Sadi, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation et Adoum Garoua, le ministre des Sports et de l’éducation physique. Selon nos sources, les deux ministres qui arriveront à Zurich ce jour, 16 juillet, rencontreront le président de la Fifa Joseph S. Blatter, jeudi 18 juillet, «pour une brève entrevue». Rien n’indique qu’ils rencontreront Jérôme Valcke. L’on se souvient que le secrétaire général de la Fifa a lors de sa dernière correspondance fait des critiques acerbes sur l’envahissement du siège de la Fecafoot par les forces de maintien de l’ordre.

Toutefois, le gouvernement camerounais n’est pas resté insensible à la sanction de la Fifa. Le lendemain de la suspension, le Premier ministre a tenu, une réunion de crise. Le ministre des Sports, Adoum Garoua, les responsables en charge de la sécurité et bien d’autres acteurs de la crise que traverse la Fecafoot avaient été convoqués pour réfléchir avec le chef du gouvernement sur la réponse à donner à la Fifa «dans l’espoir de voir lever la sanction». La présidence de la République avait surtout instruit le chef du gouvernement d’éviter le bras de fer et de prendre des dispositions pour qu’une solution soit vite trouvée. Le gouvernement avait donc décidé de faire amende honorable. Comme preuve, il avait ordonné aux éléments de la gendarmerie nationale de décamper de l’immeuble siège de la Fécafoot. Ces hommes en uniforme y étaient depuis vendredi 28 juin lors de la prise du pouvoir par la faction conduite par John Begheni. Le gouvernement a ainsi rempli la condition sine qua non posée par la Fifa pour lever sa sanction. Mais il ne pourra être constaté qu’après la mise sur pied par l’instance mondiale, à une date non déterminée, d’un comité de normalisation qui aura pour mission de réviser les statuts de la Fécafoot et d’organiser de nouvelles élections. A cet effet, une délégation de la Fifa, conduite par le suisse Privo Corvaro, qui avait déjà supervisé l’Assemblée générale du 19 juin, est attendue à Yaoundé ce jour. L’émissaire de la Fifa vient proposer la liste des membres du comité de normalisation. Avec le match de League des champions de Coton sport annoncé pour le week-end prochain face aux ivoiriens de San Pedro, les Camerounais courent désormais contre la montre.

Adoum Garoua et Réné Sadi vont rencontrer Sepp Blatter
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut