Sport › Football

Affaire Fécafoot: la décision du TAS attendue cette semaine

Le Tribunal arbitraire de sport basé en suisse va se prononcer sur la validité des dirigeants actuels de la Fédération camerounaise de football

Le verdict du Tribunal arbitraire de sport (TAS) est attendu sur une plainte déposée auprès d’elle le 9 décembre 2015 contre l’exécutif fédéral par des dirigeants de clubs dont l’ancien gardien de but international Joseph Antoine Bell.

Dans leur plainte au TAS, les contestataires dont Abdouraman Hamadou président de l’Etoile filante de Garoua, club de deuxième division dans la ligue du Nord, demandent « l’application de la sentence rendue par la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) qui a annulé l’ensemble du processus électoral organisé à la Fécafoot du 28 août au 28 septembre 2015 ».

Pour les plaignants, la décision rend « illégitime et illégal » l’actuel bureau de la Fécafoot et implique la reprise du processus électoral à zéro.

En termes clairs, « place maintenant au TAS qui reste dans l’attente des explications de la Fifa pour trancher, dès cette semaine, la question de la légitimité de ceux qui usurpent actuellement les fonctions à la Fécafoot actuellement », ont déclaré les contestataires.

A cause de nombreuses bagarres pour le contrôle de la Fécafoot, la Fédération international de football association (FIFA) avait créé un Comité de normalisation à la Fécafoot devant conduire à la mise en place de structures dirigeantes acceptées par tous.

Siège du Tribunal arbitral du Sport à Lausanne en Suisse
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé