Politique › Institutionnel

Affaire Iya : L’opinion divisée alors que le dossier reste obscure

Des rumeurs annoncent une issue imminente à sa détention alors qu’autour de cette affaire, l’opinion reste profondément divisée

Iya Mohamed a passé un week-end dans les locaux de la Gendarmerie nationale alors que de manière officielle, on ignore toujours pourquoi il est détenu, ni qui a ordonné son arrestation. L’arrestation de certains de ses collaborateurs à la Sodecoton a laissé dire à de nombreux journaux que c’est finalement le dossier des fautes de gestion au sein de cette entreprise qui motive sa présence entre les mains de la justice. Mais à l’extérieure des murs de la prison le débat est tout autre et ramène au football. Ils sont nombreux désormais à penser que celui qui est encore le président de la fédération camerounaise de football a été la victime d’une manigance régulière de ceux qui veulent prendre sa place. Si on admet l’hypothèse que les raisons de sa détention ne peuvent se résumer à ses activités au sein de la FECAFOOT en raison de la crainte d’une suspension de la FIFA, on aurait du mal à comprendre l’arrestation de ce dirigeant qui n’est qu’un des signataires de la Sodécoton, le deuxième étant le Directeur Général Adjoint que l’opinion publique camerounaise ne connait pas. Dans son édition du 12 juin, le quotidien La nouvelle expression croit savoir que Mohamed Iya a été arrêté pour les fautes de gestion commises dans le cadre de la gestion de la plus grosse entreprise du nord Cameroun. « S’agissant du dossier Sodecoto La présidence de la République a donc, en toute hypothèse, retourné le dossier au ministère de la Justice ; à charge pour Laurent Esso de mettre en branle l’appareil. Les mois qui viennent apporteront leur lot de révélations, de démentis, et, on l’espère, de lumière. Théoriquement le Juge d’instruction devrait avoir bouclé son travail dans un délai maximal de 6 mois, éventuellement prorogeable de 90 jours », peut-on lire dans un article de ce journal écrit sur le sujet.

Il est difficile de savoir ce qu’il adviendra du président de la FECAFOOT, mais déjà, on apprend qu’un comité s’est réuni le weekend dernier pour aborder le sujet de la vancance de poste à la tête de l’institution. Selon un article du journal le Messager paru le 17 juin, le comité a été unanime sur le fait qu’ils ont encore compétence à gérer les affaires courantes de la Fédération conformément à l’article 29 du Code électoral, tout comme l’article 39 des statuts de la Fécafoot qui stipule qu’« en cas de vacance de la présidence de la Fécafoot, l’intérim est assuré par le Premier vice-président », qui en l’état actuel est John Begeni Ndeh déclaré candidat contre Iya. Le magazine la Méteo ne se pose aucune question et conclu à une mascarade. « C’est quoi la «faute de gestion» dont parle le Consupe? On a beau lire et relire le communiqué qu’on ne tirera aucune précision de plus sur ces fameuses fautes de gestion. Une curiosité, quand on sait que les finances de la société sont tenues par le Directeur Général adjoint, actuellement Henri Clavier, un expatrié français représentant le groupe Cfdt, deuxième actionnaire de la société. Pourquoi ce dernier n’est pas entendu sur les mêmes prétendues fautes de gestions?», S’interroge un de ses journalistes dans un article daté du 13 juin dernier. Cette journée de lundi 17 juin sera une fois encore une longue journée pour Mohamed Iya, avec à la clé une libération où une inculpation

Iya Mohamed toujours détenu au SED
À LA UNE
Retour en haut