› Economie

Affaires : le Quebec en quête d’opportunités au Cameroun

Depuis le 28 septembre 2022, la province francophone du Canada dispose d’un Bureau économique à Douala.

Conquérir le marché sous-régional. C’est le but de cette opération. Ce Bureau a pour objectif principal, d’explorer et de promouvoir de nouvelles pistes de partenariat et opportunités de business entre ces deux pays de la sous-région Cemac (Communauté économique des États de l’Afrique centrale) et le Québec.

Concrètement, il s’agit de prospecter les marchés camerounais et gabonais afin de dénicher des débouchés pour l’expertise Québécoise. Expertise portant essentiellement sur le secteur minier, les infrastructures, les Ntics, les télécommunications, l’agro-industrie (volet transformation), les services, l’éducation, électromécanique, ou la mécanique automobile et l’électronique etc.

« L’expertise québécoise c’est le secteur minier, l’infrastructure, le numérique, les télécoms. On cherche vraiment des partenariats avec des entreprises locales dans ces secteurs. Mon rôle c’est d’être le point de contact, le point focal, en aidant les entreprises québécoises qui veulent venir au Cameroun. Mon rôle c’est aussi d’aider les entreprises camerounaises en leur trouvant des partenaires fiables au Québec », a expliqué Sandra Gouadjio (photo), l’attachée aux affaires économiques de la nouvelle représentation.

À moyen terme, le Québec va également étendre son intérêt vers les quatre autres pays de la Cemac (Tchad, Rca, Congo et Guinée Équatoriale).


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé