International › APA

Affrontements entre militaires et manifestants au centre du Bénin

Deux localités du centre du Bénin, Tchaourou, la ville natale de l’ancien chef d’Etat béninois, Boni Yayi, et Savé, sont depuis jeudi soir le théâtre de violentes échauffourées entre des éléments de l’armée et plusieurs individus armés de gourdins et d’armes artisanales.Selon le Colonel Spéro Gouchola, conseiller technique du ministre de l‘intérieur reçu sur la chaine de service publique, des « individus drogués ont pris d’assaut la route inter-Etat Cotonou- Parakou, empêchant la circulation avec des pneus incendiés ».

Le bilan fait état de nombreux dégâts matériels : des maisons brulées, des boutiques incendiées, le commissariat de Police de Tchaourou incendié et de nombreux véhicules vandalisés. On dénombre également près d’une trentaine d’agents de sécurités blessés.

A l’origine des manifestations, l’interpellation d’un supposé meneur de troubles à l’ordre public le jour du scrutin législatif du 28 avril dernier dans la localité de Tchaourou. Suite à cette interpellation par la Police, les populations se sont soulevées pour exprimer leur mécontentement et réclamer la libération de leur cohabitant.

Selon un communiqué du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, parvenu à APA, la situation serait sous contrôle à Savè et Tchaorou. Et « le gouvernement s’emploie à garantir la sécurité et la libre circulation des personnes et des biens » dans cette partie du Bénin.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé