Société › Faits divers

Affrontements sanglants entre camerounais et équato-guinéens

Plusieurs personnes ont été blessées et d’importants dégâts matériels enregistrés

Des affrontements sanglants ont lieu ce Samedi 11 Mai 2013 à Ebibeyin (une localité située à la frontière avec le Cameroun, ndlr) entre des ressortissants camerounais et équato-guinéens, rapporte le site internet Yaoundéinfo. Selon des sources concordantes, cette vive tension ferait suite à une bastonnade infligée à un ressortissant Camerounais par des militaires équato-guinéens. Les Camerounais auraient alors réagi pour secourir leur compatriote. Ce qui a déclenché une bagarre générale entre les Camerounais et les équato-guinéens. Les Camerounais qui en avaient ras-le-bol d’être brutaliser tout le temps par les guinéens se seraient rendus dans cette localité d’Ebibeyin où ils auraient alors saccagé ce poste frontalier.

L’on enregistre d’importants dégâts matériels côté Equato-guinéen et plusieurs blessés dont le nombre n’a pas encore été rendu public. Selon certaines informations, les guinéens accusent les Camerounais de voleurs et «mercenaires». Après ces affrontements, les forces de l’ordre Equato-guinéennes auraient lancé une rafle pour traquer les camerounais. Information non confirmée par la partie guinéenne qui n’a pas encore fait de sortie officielle. Les autorités équato-guinéennes viennent tout simplement de fermer leur frontière avec le Cameroun après un déploiement militaire qui est déjà mobilisé à Ebibeyin. Certains Camerounais auraient tout de même pu traverser la frontière et attendent que la situation s’apaise. Pour l’instant on n’a pas encore enregistré de réaction Camerounaise. Il est noter que Ce type de conflit est devenu récurrent entre les populations de ces deux pays frère et ami malgré la volonté manifeste des Présidents Équato-guinéen Obiang Nguema Mbasogo et Camerounais Paul Biya de voir les populations de leurs deux pays cohabiter dans la paix. Ces affrontements, la nième du genre viennent une fois de plus mettre sur la sellette le problème de l’intégration sous régionale qui fait toujours problème au niveau de l’Afrique centrale.

Affrontements sanglants entre camerounais et équato-guinéens

Lejour)/n

À LA UNE
Retour en haut