International › APA

African Guarantee Fund lance un mécanisme de garantie Covid-19 au profit des PME africaines

African Guarantee Fund (AGF), une institution financière panafricaine, vient de lancer un mécanisme de garantie Covid-19 d’une valeur de 725 milliards Fcfa, en vue de renforcer l’accès aux crédits des PME et des micro-entreprises sur le continent africain.Le mécanisme Covid-19 d’African Guarantee Fund qui s’élève à 1,2 milliard de dollars (725 milliards Fcfa) de garantie, devrait permettra aux banques de financer les PME jusqu’à hauteur 2,4 milliards de dollars au moins, soit 1 449 milliards de Fcfa.

Selon l’institution financière panafricaine, toutes les Petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique sont éligibles à ce mécanisme qui sera disponible pour les banques pendant une période de deux ans.

La crise sanitaire du Covid-19 a affecté les économies des pays du continent, des ménages et des PME.  AGF évalue l’impact de la pandémie sur les PME en Afrique à « une perte de chiffres d’Affaires entre 20 et 40 milliards de dollars (12 087 et 24 173 milliards Fcfa) en 2020 ».

Cette stratégie de riposte apportée par AGF au Covid-19 est fondée sur la nécessité d’élaborer des solutions commerciales en sus des mesures réglementaires déjà mises en œuvre par les différentes banques centrales et gouvernements du continent.

Expert averti dans le domaine de la finance, M. Félix Bikpo, CEO d’AGF, fait observer que « les conséquences de la pandémie de Covid-19 continueront d’avoir des effets négatifs croissants sur les PME en Afrique, tant du côté de l’offre de crédits que de celui de la demande ». 

C’est pourquoi, dira-t-il, « nous anticipons une détérioration de la solvabilité des PME. Car, il est probable que ce facteur induise une augmentation du coût du crédit pour le secteur financier, ce qui accroitra certainement sa réticence à financer les PME en l’absence de stimuli extérieurs ». 

Ce contexte, selon M. Félix Bikpo, rend nécessaire la mise sur pied d’une parade commerciale qui complèterait les dispositions purement réglementaires prises par les diverses banques centrales et les gouvernements du continent pour contenir la crise. Ce qui explique ce mécanisme de garantie. 

La réponse de African Guarantee Fund pose les bases d’une stabilisation des économies du continent. Elle vise à relancer les économies des pays via le mécanisme de garantie Covid-19 qui devrait permettre aux institutions financières de restructurer plus aisément leurs crédits devenus moins performants.

Le mécanisme de garantie Covid-19 a également pour but de fournir un incitation commerciale au secteur financier en atténuant la détérioration du risque perçu par rapport aux PME, aux micro-entreprises et aux startups en Afrique. 

Pendant cette période, AGF s’engage à apporter son assistance technique afin de développer la capacité des institutions financières et à évaluer les risques des PME, ce qui devrait permettre d’analyser les impacts de la pandémie sur les institutions financières et d’offrir les réponses idoines.

Pour la troisième fois consécutive, depuis novembre 2017, l’African Guarantee Fund vient d’être notée AA- par l’agence de notation Fitch Ratings. Selon M. Bikpo, « cette notation exceptionnelle est une marque de confiance et un acte de foi dans l’excellence opérationnelle d’AGF ».

Grâce à son effet de levier, l’institution financière panafricaine, apporte une garantie aux PME afin de prêter davantage. Pour le CEO d’AGF, les PME détiennent la clé du rebond économique de leurs pays respectifs. 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé