› Eco et Business

Afriland First Bank introduit la finance islamique au Cameroun

La banque privée camerounaise a procédé au lancement officiel de ce nouvel instrument bancaire le 20 février dernier à Yaoundé

Afriland First Bank permet désormais à ses clients d’avoir accès à la finance islamque. «Il s’agit pour nous d’un rêve qui se matérialise, non seulement pour Afriland First Bank, mais pour tout le système bancaire camerounais, sous régional et surtout, l’ensemble de la communauté des acteurs économiques», a déclaré le directeur général d’Afriland First Bank, Alphonse Nafack, lors du lancement officiel de ce nouvel instrument le 20 février dernier à Yaoundé.

Tenue en présence du président d’Afriland First Group, Dr Paul K. Fokam, cette cérémonie était une occasion de faire valoir, devant les différents partenaires et autres investisseurs, les avantages de la finance islamique. Il s’agit notamment des modes de financement élaborés dans le respect des principes et préceptes de l’Islam, « équité, transparence, justice », d’après un message de la banque publié dans la presse.

Quatre modes de financement au choix
A travers la finance islamique, les clients auront accès à quatre modes de financement au choix.

La «Mourabaha», utile pour financer aussi bien les besoins d’exploitation (stocks, matières premières, produits intermédiaires) que les investissements; ensuite l’«Ijara» qui se présente comme une solution pour les entreprises qui ne souhaitent pas faire l’acquisition de leurs biens, mais qui doivent en faire usage.

L’on cite également la «Mousharaka» où les profits et les pertes sont répartis entre le client et la banque sur des bases fixées à l’avance d’accord parties; et enfin la «Moudaraba», contrat entre l’apporteur de capital financier et l’entrepreneur chargé d’investir ce capital. Dans ce cas également, les bénéfices ou les pertes générées sont partagés entre les parties selon un pourcentage préétabli.

Le Dr. Paul K. Fokam a indiqué à l’occasion que la finance islamique est ouverte aux musulmans et non-musulmans.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé