Eco et Business › Finance

Afrique centrale : Banque Atlantique Cameroun réfute les accusations de « blanchiment d’argent »

L’entreprise prend le contre-pied de la Cobac, en niant être impliquée de près ou de loin dans des opérations de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.
Dans un communiqué rendu public par l’institution bancaire, le 7 octobre 2021, elle conteste les allégations de financement du terrorisme et de blanchiment d’argent portées contre elle, au terme  des sessions disciplinaires tenues les 25, 26 et 27 août dernier à Brazzaville par la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac).
La Cobac avait infligée des sanctions  à près  de 15 institutions financières en zone Cemac. Parmi lesquelles figure Banque Atlantique du Cameroun (Bacm), dont la totalité des organes sociaux a été frappée par le régulateur bancaire régional. Un blâme pour non-respect d’une injonction a été servi au PCA Léon Koffi Konan ainsi qu’au DG Eric Valéry Zoa et au DGA, Sayouba Ouedraogo.
 Ces derniers ont également écopé des sanctionnés pour manquements graves aux textes relatifs à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.
 « Banque Atlantique Cameroun prend acte de l’ensemble des points soulevés par la Cobac et s’engage à travailler d’arrache-pied pour fournir sans délai à l’organe de supervision bancaire toutes les informations de nature à lever d’éventuels doutes sur la conformité de certaines opérations », annonce t-elle.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé