Société › Environnement

Afrique centrale : ce qui ressort du 13è forum de la gouvernance forestière

La rencontre a eu lieu les 23 et 24 mai 2022 au Congo. Forêts et Développement Rural (Foder), l’organisation écologique camerounaise y était.

À l’issue des travaux de deux jours, les acteurs du domaine forestier et représentants des gouvernements ainsi que les experts ont pris plusieurs décisions allant du renforcement de la traçabilité du bois, à la protection du cadre de vie des communautés autochtones forestières, a souligné Afrik 21.

Les participants ont surtout dénoncé la gestion opaque des ressources forestières. «Nous pensons qu’il est important de rendre accessibles les informations sur tout ce qui se passe dans le secteur forestier. Les contrats, les titres qui sont attribués, la matière dont les revenus sont collectés et redistribués pour le développement des communautés ».

 C’est tout ce dont on a besoin en termes d’informations pour pouvoir mieux nous impliquer dans le suivi de nos forêts » explique Justin Kamga, le chargé des programmes de Forêts et développement rural (Foder), une organisation non gouvernementale (ONG) camerounaise.

Cette rencontre a été aussi, l’occasion pour les pays de la région, de clarifier leur position sur la protection de l’environnement et l’urgence climatique, en vue de la COP27 sur le climat, qui se déroulera du 7 au 18 novembre 2022 à Charm el-Cheikh en bord de Mer rouge en Égypte.

De plus, les acteurs de la région ont pendant le temps de la rencontre, discuté de la mise en vigueur d’une feuille de route en faveur des forêts. Plus concrètement, cette feuille de route une fois élaborée devra permettre d’influencer les décideurs politiques et le gouvernement pour des actions en faveur de la conservation des forêts, la gouvernance et l’adaptation au changement climatique.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé