Eco et Business › Finance

Afrique centrale : de nouveaux instruments pour « mieux » structurer le marché financier

Le marché financier du Cameroun.
La semaine internationale de l’investisseur Cemac, initiée par la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf).

« L’éducation boursière et la protection de l’investisseur à l’ère de la digitalisation des instruments financiers et de la gestion collective« . C’est le thème de la semaine de l’investisseur qui s’est ouvert le 12 octobre à Douala. En présence des responsables du ministère des Finances, de la Banque des États de l’Afrique centrale, des sociétés de gestion de portefeuille.
 Il est question d’élaborer une stratégie avec les investisseurs pour améliorer leurs connaissances des instruments financiers, et d’acquérir des compétences et la confiance pour identifier les risques et saisir les opportunités sur le marché et opérer des choix judicieux.
Ce qui permet d’éviter aux investisseurs les escroqueries qui se sont multipliés ces derniers mois sur les instruments financiers digitaux.   Pour le président de la Cosumaf, tout sera fait pour que ces défis soient relevés. L’élaboration d’un business plan est ainsi annoncée, de même que de nouveaux instruments financiers pour mieux structurer le marché, avec l’engagement des États.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé