International › AFP

Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes

Plus d’un millier de membres de la police sud-africaine, souvent accusée par les organisations de défense des femmes de négligence dans les affaires d’agressions, ont marché lundi à Pretoria contre les violences faites aux femmes, a constaté un photographe de l’AFP.

Les manifestants ont défilé en brandissant des pancartes où on pouvait lire « Quand vous maltraitez une femme, vous cessez d’être un homme » ou encore « Ca fait mal en tant que policiers de ramasser au quotidien des corps de femmes, d’enfants et de personnes vulnérables ».

« Les femmes sont des êtres humains, leurs droits sont les mêmes » que ceux des hommes, a déclaré le ministre de la Police, Bheki Cele. « Elles n’ont pas moins de droits que les hommes », a-t-il lancé au micro, devant les manifestants.

Cette marche a été organisée alors que la police sud-africaine est montrée du doigt par des victimes de violences sexuelles et des organisations de défense des droits des femmes qui lui reprochent son manque d’engagement, à commencer par le mauvais accueil réservé aux victimes de viols.

Le fléau de la violence contre les femmes secoue l’Afrique du Sud, où 110 viols sont recensés chaque jour et où 30 femmes ont été tuées par leur conjoint durant le seul mois d’août.

« L’Afrique du Sud est l’un des endroits les plus dangereux au monde pour une femme, avec un niveau de violence comparable à celui d’un pays en guerre », a reconnu récemment le président sud-africain Cyril Ramaphosa qui a annoncé un plan d’urgence pour lutter contre ce fléau.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé