Culture › Livres

Afrique du Sud: Le livre «Conversations avec moi-même» dans les librairies du monde

La sortie officielle de la version française de l’ uvre de Nelson Mandela a lieu ce jeudi 14 octobre

Conversations avec moi-même, c’est le nouveau livre commis par Nelson Mandela et préfacé par Barack Obama, président des Etats unis, dont la sortie officielle de la version française a lieu ce jeudi 14 octobre 2010. Le livre du héros de l’anti-apartheid en Afrique du Sud est un recueil de lettres, carnets, journaux intimes, écrits dans la clandestinité, en prison et à la présidence. Plongé dans les pensées de Nelson Mandela, il a fallu cinq ans pour que le projet aboutisse. Pendant tout ce temps, archivistes et éditeurs ont sélectionné parmi les carnets, les lettres de Nelson Mandela, tout ce qui pouvait jeter un regard neuf sur l’un des plus grands hommes du XXe siècle. Mes camarades m’ont sorti de l’obscurité pour faire de moi un épouvantail ou une énigme. Dans «Conversations avec moi-même», Nelson Mandela apparaît surtout comme un homme avec ses peurs, ses erreurs et ses faiblesses. Il parle de sa famille, de son chagrin à la mort de sa mère qu’il n’a pas pu enterrer, de celle de son fils aîné, de ses multiples séparations d’avec sa première femme Evelyn Mase, décédée en 2004, séparation très douloureuse d’avec Winnie Madikizela-Mandela ensuite. Il revient enfin sur l’un des problèmes qui l’inquiétaient profondément en prison, la fausse image qu’il avait sans le vouloir, dit-il, projetée dans le monde. On le considérait comme un saint. Je ne l’ai jamais été, conclut-il. Même si l’on se réfère à la définition terre à terre selon laquelle un saint est un pêcheur qui essaie de s’améliorer». C’est la Fondation Nelson Mandela qui est à l’origine de ce livre. Elle a encore de multiples documents à sa disposition : des lettres de prison, des carnets, et elle envisage de poursuivre leur publication.

L’exercice est différent de l’autobiographie du prix Nobel de la paix «Un long chemin vers la liberté», publiée en 1995, qui s’était vendu à quelque 7 millions d’exemplaires dans le monde. Cette fois, rien n’a été réécrit. Tout est publié tel que Nelson Mandela l’a pensé ou dit à l’époque.

Le mardi 12 octobre dernier, a eu lieu la sortie officielle de la version anglaise de « Conversations avec moi-même », qui sera publié en 20 langues et dans 22 pays dans le monde. Les livres ont été mis en vente dès mardi dans le monde entier en anglais, a annoncé la fondation Mandela qui a souhaité, avec cet ouvrage, faire découvrir l’homme se cachant derrière l’icône internationale. Les éditeurs entendent écouler un demi-million à un million d’exemplaires de cet ouvrage. Ce sera sans aucun doute le livre de l’année. C’est la deuxième partie de l’autobiographie de Mandela, Un long chemin vers la liberté, qui n’a jamais été terminée, prédit John Fawcett-Peck, gérant d’une des librairies Exclusive Books à Johannesburg.

A Johannesburg toujours, l’écrivain James Hendry a été parmi les premiers mardi 12 octobre à acheter « Conversations avec moi-même » version anglaise. Il s’agit d’une compilation importante de ses propres écrits, ce que nous n’avions pas vu depuis longtemps, se réjouit-il. Agé de 92 ans et très affaibli, le prix Nobel de la paix ne fait que de très rares apparitions en public, après avoir pris sa retraite en 2004.


La Croix)/n
À LA UNE
Retour en haut