Dossiers › Spécial Can 2013

Afrique du Sud: Les Bafana Bafana à la sauce Kaizer Chiefs

Malgré quelques grandes défections, la sélection de Gordon Igesund veut faire bonne figure

L’équipe d’Afrique du Sud, hôte de la 29ème édition, a débuté son camp d’entraînement le 27 décembre dernier à Soweto. Les Bafana Bafana se sont passés des services de Benni McCarthy, d’Eric Mathoho, d’Ayanda Patosi, forfaits. Un véritable coup dur pour les Bafana Bafana. Benni McCarthy, l’attaquant expérimenté des Orlando Pirates, âgé de 35 ans, est touché aux ischio-jambiers et ne peut prendre part ni au stage de préparation de la sélection, prévu du 27 au 29 décembre à Soweto, ni à la phase finale de la Can. Gordon Igesund, le sélectionneur, enregistre également le forfait du défenseur des Kaizer Chiefs Eric Mathoho. Le colosse de 198 cm et 22 ans souffre d’un genou. « C’est un choc quand un joueur appelé en équipe nationale doit se retirer à cause d’une blessure, a commenté sobrement Igesund. Ça aurait été une bonne chose de les avoir tous les deux. » L’entraîneur apprendra ensuite que le milieu de terrain de Lokeren (Belgique), Ayanda Patosi, est également non-partant à cause d’une cheville.

Le sélectionneur devait déjà composer avec le retrait de Steven Pienaar, milieu de terrain à Everton (Angleterre), qui a mis sa carrière internationale entre parenthèses. « Il n’est pas concevable qu’un joueur issu d’Afrique puisse dire qu’il donne la priorité à son club », a estimé Nonkonyana Mwelo, le président du comité local d’organisation de la Can. « C’est de l’égoïsme, rien d’autre, à mon avis. Il est temps d’insuffler à chaque joueur de la fierté nationale. » Et de viser plus particulièrement Steven Pienaar, qui avait fait part il y a deux mois de sa décision de prendre sa retraite internationale, son corps criant repos. « Je voudrais dire à Steven Pienaar qu’il ne doit pas oublier qu’il vient des ghettos d’Afrique du Sud. S’il est devenu une vedette, c’est parce que la Fédération sud-africaine a un jour détecté son talent et fait de lui ce qu’il est. Il n’aurait pas joué en Premier League s’il n’avait pas eu quelques sélections en équipe nationale », a plaidé Nonkonyana Mwelo, avant d’adresser un message au joueur d’Everton. « J’espère qu’il m’écoute. Je lui demande de reconsidérer sa position et de réintégrer l’équipe nationale. » A deux semaines du coup d’envoi de la Can, cet appel vient sans doute trop tard mais a le mérite de mettre chaque joueur face à ses responsabilités.

Toutefois, l’Afrique du Sud s’appuiera sur sept joueurs des Kaizer Chiefs, le leader du championnat national. Le sélectionneur suf-africain a retenu le gardien Itumeleng Khune, les défenseurs Siboniso Gaxa et Tshepo Masilela, les milieux Reneilwe Letsholonyane et Siphiwe Tshabalala et les attaquants Lehlohonolo Majoro et Bernard Parker, tous issus des rangs du club le plus titré d’Afrique du Sud. Le club rival des Orlando Pirates, deuxième du Championnat, est également bien représenté avec quatre éléments, dans une sélection où 16 joueurs sont issus du contingent local. Gordon Igesund a déjà son idée sur le futur groupe à sa disposition pour le match d’ouverture, prévu le 19 janvier prochain contre le Cap-Vert au Soccer City de Johannesburg : « J’ai déjà 19 joueurs en tête mais j’ai encore des décisions à prendre concernant le reste du groupe. Il y a donc encore des places à prendre. » L’Afrique du Sud disputera des matches de préparation contre la Norvège le 8 janvier et contre l’Algérie le 12 janvier.

L’équipe de football d’Afrique du Sud a enregistré de nombreux forfaits
africatopsports.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut