› International

Afrique: La Russie à la conquête du continent noir

Le président russe Dimitri Medvedev vient de boucler une tournée Africaine

La Russie est à la conquête des pays du continent Africain. C’est le constat qui se dégage au lendemain de la tournée du Président Russe Dimitri Medvedev dans quatre pays du continent noir en juin 2009, d’abord en Egypte qui est par ailleurs le premier partenaire de la Russie en Afrique, ensuite le Nigéria premier pays producteur de pétrole en Afrique enfin la Namibie réputée par la richesse de son sous sol, et l’Angola pays non seulement riche en pétrole mais aussi en minerai. Le pays de José Eduardo Dos Santos, depuis quelques années connait une embellie économique, des faits qui peuvent justifier les campagnes de charme des puissances occidentales. La chine se présente d’ailleurs, à cet effet comme l’un des partenaires privilégiés de l’Angola. Le pays qui a longtemps été divisé par un conflit armé ayant opposé les forces gouvernementales aux rebelles de l’Unita le parti de Jonas Savimbi. Aujourd’hui la Russie, voudrait compter par les nouveaux alliés de Luanda. Surtout que les échanges commerciaux entre les deux pays s’élèvent à 77 millions de dollars. La campagne de charme de la Russie vers l’Afrique, intervient après celle effectuée en 2006 par l’ancien patron du Kremlin Vladimir Poutsine. Son voyage effectué au Maroc et en Afrique du Sud. La Russie a longtemps été aux côtés de plusieurs pays du continent à une époque où les guerres de libération battaient leur plein en Afrique. L’Afrique est également restée un terrain de lutte diverses entre les grandes puissances occidentales.

Les Etats Unis, la France la Grande Bretagne la Chine se sont lancés depuis à la conquête du Continent Africain. Le retard pris par la Russie dans la conquête de l’Afrique, l’amène donc aujourd’hui à revoir ses rapports avec l’Afrique. La tournée du président Russe Dimitri Medvedev est un signe fort de la nouvelle approche, mieux de la dynamique que le nouveau patron du Kremlin voudrai insuffler aux rapports entre son pays et les Etats du Continent. La Russie veut donc revenir en grande pompe sur la scène Africaine, surtout avec la montée en puissance des autres forces vives étrangères. La première tournée Africaine du Président Russe Dimitri Medvedev qui s’est limitée à quatre pays pourrait donc s’intensifier dans les années à venir, notamment dans les autres pays. La plupart des grandes puissances amplifient leur développement aujourd’hui grâce aux matières premières africaines. Le bois le diamant le pétrole le poisson, la banane, l’or et d’autres richesses naturelles sont à l’origine des conflits armés dont les ficèles sont généralement tirées par certaines puissances. Les pays Africains qui ont obtenu leurs indépendances pour la plupart dans les années 60 se retrouvent aujourd’hui embrigadés dans le moule Occidental. Depuis la dissolution de l’Union Soviétique dans les années 90, cette partie du monde avait presque perdu le contrôle de l’Afrique. La campagne de charme du nouveau Président Russe Dimitri Medvedev est sans doute une manière de reconquérir les territoires perdus en Afrique.

Dimitri Medvedev, président Russe
jeuneafrique.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut