› Eco et Business

Afrique-YouthAdapt : deux entreprises camerounaises parmi les 20 lauréats

Vingt entreprises africaines dirigées par des jeunes ont remporté des prix allant jusqu’à 100 000 dollars américains chacun dans le cadre du concours YouthAdapt.

 

Deux start-ups camerounaises viennent de gagner auprès d’autres nations un concours organisé pour apporter des solutions au changement climatique. Cassavita et Multi-Tech Sustainable Solutions (MTTS) qui figurent parmi les 20 entreprises jeunes, lauréates du concours 2022 de YouthAdapt.

Au départ il y avait 3000 candidatures, l’effectif a été réduit à 50 présélectionnées. Après avoir écouté les promoteurs des différents projets, le jury a finalement retenu 20.  Les résultats du concours organisé par la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds d’investissement climatique (FIC) et le centre mondial pour l’adaptation, ont donc été rendus publics à l’occasion de la 27ème édition de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 27) qui se poursuit en Egypte jusqu’au 18 novembre prochain.

S’exprimant lors de la cérémonie de remise des prix, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a déclaré : « Les besoins de l’Afrique ne peuvent être ignorés. La jeunesse doit être au cœur de toutes nos actions en matière de lutte contre les changements climatiques. Aucun jeune n’est trop jeune pour s’engager dans le dialogue sur le climat. Nos jeunes doivent faire partie de la solution. Ils sont créatifs, dynamiques et engageants. Ils sont avant-gardistes et doivent faire partie de la solution pour l’adaptation aux changements climatiques en Afrique. »

Adesina a observé que 80 % des entreprises des lauréats évoluaient dans le secteur agricole. « L’agriculture est l’avenir de l’Afrique. Comme vous le savez, c’est mon credo depuis de nombreuses décennies, a-t-il poursuivi. L’objectif le plus modeste est que l’Afrique se nourrisse elle-même. L’objectif le plus ambitieux est que l’Afrique nourrisse le monde entier. L’agriculture est une industrie. J’encourage nos jeunes à faire trois choses : créer, s’adapter et prospérer. En bref, CAP ».

Les 20 entreprises bénéficient d’une prime de 2 millions de dollars (environ 1, 320 milliard de F). Les deux startups camerounaises occupent de ce fait les 10% de l’enveloppe globale soit 132 millions dont 66 millions de F pour chacune (100 000 dollars).

Dans la liste, seuls trois pays de l’Afrique francophones figurent : le Cameroun, le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Pour les 16 autres places, elles sont de : Namibie (01 entreprise), Malawi(02), Egypte(02), Algérie(01), Nigéria(03), Kenya(03) puis le Ghana, le Rwanda et le Botswana qui compte chacun une startup jeune dans ce classement.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé