International › APA

Af’Sud : les fonctionnaires organisent une « journée nationale d’action »

Plus de 800.000 fonctionnaires sud-africains sont descendus dans la rue mardi à travers le pays après l’échec d’un accord sur les revendications salariales entre le gouvernement et les trois principaux syndicats représentants les travailleurs.Les grévistes appartiennent au Congrès des syndicats sud-africains, à la Fédération des syndicats d’Afrique du Sud et aux membres de la Fédération sud-africaine des syndicats employés par le gouvernement, qui organisent ce qu’ils appellent une « Journée nationale d’action pour réclamer des salaires plus élevés ».

Les syndicats ont déclaré que la marche d’une journée faisait partie des manifestations en cours en prévision d’une grève illimitée si le gouvernement n’améliore pas son offre salariale de 3%.

Les négociations ont abouti à une impasse après que le gouvernement a fait ce qu’il a appelé une offre finale de 7,5% comprenant 3% de fonds ouvrant droit à pension et 4,5% de fonds n’ouvrant pas droit à pension, ont indiqué les syndicats.

Les syndicats ont rejeté cette offre et ont demandé une augmentation des salaires de 10%. Ils ont déclaré qu’ils remettraient un mémorandum de revendications au Trésor national lors de la Journée nationale d’action qui se tient dans la capitale administrative de Pretoria et dans d’autres villes du pays.

Le ministre par intérim de la fonction publique et de l’administration, Thulas Nxesi, a accusé les médias et les syndicats de « tromper à grande échelle les employés de la fonction publique et le grand public », accusant le gouvernement de ne proposer que 3% alors qu’il avait en fait proposé 7,5% aux travailleurs.

« Nos collègues du mouvement syndical, y compris la direction, sont conscients de ces faits. La désinformation et la fausse représentation sont plutôt malveillantes, et sont condamnées ».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé