› International

Agoa: les Etats-unis prônent la bonne gouvernance pour le progrès

Le 8ème forum de coopération commerciale et économique Etats-Unis/Afrique s’est tenue le 04 Août 2009 en Nairobi

À tous les Africains qui recherchent un avenir empreint d’espoir et de possibilités, je tiens à dire ceci: vous avez un partenaire et un ami dans les États-Unis. C’est pourquoi nous uvrerons avec vous pour mettre en place des institutions solides, un cadre juridique clair, la réglementation et l’infrastructure qui contribuent à mettre sur le marché de nouveaux produits.
Barack Obama, l’inauguration de la huitième édition de la conférence de l’Africa growth and opportunity act

Tel ont été les propos du président américain diffusé dans un message vidéo retransmis à l’inauguration de la huitième édition du Programme sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. Il s’agit d’une rencontre annuelle visant à faire le point sur l’état d’application de la loi sur la croissance et les possibilités en Afrique promulguée en 2000 par l’administration américaine. Elle vise à favoriser les échanges commerciaux avec le continent africain. La huitième édition de ce forum s’est tenue le 04 Août 2009 en Nairobi au Kenya. Y ont pris part les délégués et ministres des 39 pays bénéficiant de ce programme et Hillary Clinton, la secrétaire d’État américaine.

Le progrès dépendra de la bonne gouvernance et de l’adhésion à l’État de droit, conditions essentielles pour créer un climat positif et prévisible pour les investissements et une croissance économique globale. Il ne s’agit pas simplement de bonne gouvernance, il s’agit également d’affaires. Les investisseurs ne seront pas attirés par des États où la criminalité et les violences ou la corruption entachent chaque transaction ou décision.
Hillary Clinton, la secrétaire d’État américaine

A plus de quatre ans d’existence, l’Agoa, qui concerne les secteurs du textile, de l’agriculture et de l’artisanat, a fortement contribué à l’accroissement des échanges commerciaux entre les États-Unis et certains pays d’Afrique sub-saharienne. 37 au total. Selon Edward Royce, président de la sous commission sur l’Afrique de la Chambre des représentants ,«L’Agoa est le programme de développement le plus performant que les États-Unis aient mené en faveur de l’Afrique».

Et d’après le Washington Post La valeur des exportations de textiles vers les États-Unis est passé de 600 millions, en 1999, à 1,5 milliard de dollars en 2003. De même,en 2003 les importations en provenance de ces pays ont augmenté de 55% par rapport à l’année précédente.


www.africacncl.org)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut