Eco et Business › Agro-industrie

Agriculture: le Cameroun veut évaluer l’impact du Pidma qui a déjà 05 ans

L’étude d’impact du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles sera confiée à un cabinet

 

Le coordonnateur national du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma), Thomas Ngue Bissa, a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un prestataire chargé de la réalisation de l’étude d’impact dudit projet.

Les firmes ou cabinets intéressés ont jusqu’à la mi-août pour la soumission de leurs candidatures.

Le prestataire retenu aura pour mission d’évaluer “les changements induits par la mise en œuvre du Pidma au niveau des bénéficiaires directs et indirects, impliqués dans les chaînes de valeur appuyées (maïs, sorgho et manioc), principalement en rapport avec les indicateurs  de  l’objectif de développement du Projet et les résultats intermédiaires.”

Placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), le Pidma a été mis sur pieds en 2015, sous financements de la Banque mondiale et du gouvernement camerounais, pour soutenir des coopératives, agriculteurs et entreprises oeuvrant dans “trois spéculations à fort potentiel nutritif, commercial, économique: le maïs, le manioc et le sorgho.”


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé