Education › Dotation

Aide à la presse privée : 95 médias camerounais passent à la loupe

Subvention à la presse
 L’appui du gouvernement aux médias privés en étude

La commission du ministère de la Communication siège depuis vendredi pour établir la liste des supports qui vont bénéficier de cette subvention.

La commission de délivrance de l’aide publique à la presse est en concertation. Le président de la commission, René Emmanuel Sadi, par ailleurs, ministre de la Communication en a profité pour inviter la commission à plus d’objectivité dans le choix de ses bénéficiaires.

Mais la grande nouveauté cependant reste l’instruction du ministre à la commission d’assurer un contrôle au niveau des médias sur l’utilisation de ces fonds. Elle va s’articuler entre autres sur des visites surprises au sein des rédactions.

Au sein du groupe d’étude, on retrouve des représentants de l’administration publique. Mais également, ceux du corps privé incluant la presse écrite anglophone et francophone. Et ainsi que les médias privés en ligne.

C’est donc au total, 84 journaux et 11 médias en lignes qui ont leurs dossiers posés sur la table d’étude. René Emmanuel Sadi a saisi cette occasion pour appeler les patrons de ces organes de presse à faire davantage preuve de professionnalisme dans leur fonctionnement. Tout en soulignant l’importance de respecter les textes qui encadrent la profession.

Cette session pour la subvention aux médias privés était censée se dérouler en 2021 car elle est inscrite dans le calendrier budgétaire de l’année dernière.

Mais son ajournement a été causé par la recrudescence du Covid-19. Joint à cela, les tensions sécuritaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Des évènements qui selon le Mincom, ont eu des répercussions négatives sur l’économie nationale ralentissant ainsi la procédure d’appui aux médias privés.

Il n’a pas manqué de préciser que le retard accusé est aussi dû à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé