Personnalités › Success Story

Aladji Touré: «Le gouvernement ne m’a jamais soutenu»

L’artiste était face à la presse ce mardi 13 avril à l’occasion de la célébration de ses 30 ans de carrière. Entretien!

Aladji Touré pourquoi ce déploiement spécial de bassistes uniquement pour votre anniversaire?
D’abord parce que je suis moi même bassiste et je ne peux organiser un évènement de cette envergure sans faire appel à eux. C’est l’instrument que je joue depuis 30 ans et du coup, il est important que je le mette en valeur. Les autres ne sont pas bassistes mais sont quand même des têtes d’affiches reconnues mondialement. Je pense tout simplement que c’est logique parce que quelqu’un comme Ekambi Brillant on ne le présente plus au vu de tout ce qu’il a fait pour la musique. Il est aussi mon parrain. Il y a aussi Toto Guillaume qui m’a tenu la main quand je suis arrivé en France et on a fait beaucoup de réalisations ensemble. Nous avons créé ce qu’on appelle l’équipe nationale du makossa. Ebeny Donald Wesley fait aussi partie de l’équipe. Donc voilà ce sont des gens qui ont leur place! Prince Eyango, c’est le seul artiste de tous ceux que j’ai produit que j’ai invité.

Sur le plan personnel, sous quel signe avez-vous placé cet anniversaire?
Au fond de moi c’est simplement un cadeau que je me fais. J’estime que j’ai roulé ma bosse pendant 30 ans dans ce métier. J’ai beaucoup apporté à la musique et à la culture camerounaise. Maintenant, je prends du recul et je souffle un bon coup. Souffler un bon coup pour moi c’est rassembler mes amis et faire la fête. L’album qui sort est une suite logique. Il fallait bien que je laisse quelque chose que les gens puissent écouter et penser à moi.

Justement Aladji Touré au regard de tout ce que vous avez déjà fait pour la musique et la culture camerounaise, le gouvernement vous soutient-il?
Le gouvernement ne m’a jamais soutenu. Pour cet évènement précis, le ministère de la culture s’est annoncé et là ça me va droit au c ur. C’est vrai que j’ai fait des master class depuis cinq ans, je n’ai jamais eu personne. J’ai envoyé des dossiers et jamais je n’ai eu de réponse. Cette fois ci, la ministre de la culture s’est annoncée et je pense qu’elle m’accompagne dans cet évènement.

Le Maître Aladji Touré
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé