Sport › Football

Algérie-Cameroun : Samuel Eto’o répond à Djamel Belmadi

La légende Samuel Eto'o

Dans un communiqué publié ce lundi soir, le président de la Fécafoot a tenu à condamner les propos tenus par l’entraîneur algérien Djamel Belmadi.

La Fécafoot a réagi aux propos discourtois tenu par le sélectionneur de l’Algérie dans lesquels il remettait une nouvelle fois en cause l’arbitrage du match Algérie – Cameroun ayant eu lieu le 29 mars dernier à Blida. Après des déclarations ciblées et répétées de la part des dirigeants algériens, l’instance faîtière du football camerounais a décidé de sortir du silence et menace de porter l’affaire devant la Commission d’Ethique de la FIFA.

La Fécafoot conteste « ces allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitives par des dirigeants algériens du football ». Par la voix de son président Samuel Eto’o, la Fédération camerounaise regrette par ailleurs que la persistance de cette polémique au long cours « soit de nature à provoquer des incidents similaires à l’agression verbale subie par des responsables camerounais le 1er avril dernier à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022 ».

Samuel Eto’o est catégorique : « le Cameroun se réserve le droit de porter l’affaire dans les prochains jours devant la Commission d’éthique de la FIFA ». La Fécafoot exhorte les dirigeants algériens du football à user des voies légales pour exercer les droits qui leur sont reconnus.

Rappelons que depuis leur élimination à la porte du Mondial 2022 par le Cameroun le 29 mars à Blida (1-2), l’Algérie continue de contester les résultats de cette rencontre. La Fédération algérienne et l’entraîneur Belmadi accusent l’arbitre Gassama d’avoir pris parti pour les Lions indomptables.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé