Personnalités › Success Story

Alice Maguedjio: Une commerçante à la tête bien faite

Nantie de son Brevet de technicien supérieur en comptabilité, Alice Maguedjio a opté pour le commerce

La mère des commerçants. C’est par cette appellation familière et amicale que beaucoup d’acteurs socio-économiques de la ville de Douala désignent Alice Maguedjio. Présidente du syndicat des commerçants détaillants du Wouri (Sycodew), elle a bataillé dur pour se hisser à ce niveau. Le commerce Alice semble l’avoir dans les veines, adolescente déjà, elle sacrifiait ses vacances et congés scolaires pour s’adonner à cette activité, même si ce n’était pas de gaieté de c ur, car, née de parents pauvres, Alice Maguedjio devait subvenir aux besoins financiers de la famille. La mère des commerçants a fait ses 1ers pas dans le plus grand marché d’Afrique centrale à travers la vente de vins, son ancien patron Sébastien Dzeukou surnommé Bon vin avait fait d’elle son attachée de direction, une responsabilité qui a permis à Alice d’être en contact de plusieurs partenaires, mais surtout de représenter sa structure au bureau des commerçants de ce marché. Cette expérience agréable a fini par convaincre Alice Maguedjio qui franchit le pas et se met à son propre compte trois ans après son arrivée dans cet espace marchand. Installée dans sa petite boutique de moins de 20m2, elle se déploie dans le commerce général, avec un fonds qui comprend des liqueurs, des produits d’entretien, des produits alimentaires, des vins…

Titulaire d’un Bts en Comptabilité et Gestion obtenu à la fin des années 90, Alice Maguedjio a su se faire remarquer par son dynamisme. La mère des commerçants avoisine le mètre 90 et pèse plus de 100 kg, des caractéristiques qui pouvaient être considérés comme un handicap, du fait de la mobilité que requiert ce type d’activité, mais qui se sont plutôt avérés comme de véritables atouts. Par ses prises de position Alice Maguedjio s’est d’abord imposée au sein de l’association des commerçants du marché Mboppi où elle a très vite gravit les échelons pour être portée à la tête du groupe. Certainement à l’étroit et fort des acquis obtenus dans les multiples luttes au sein du marché Mboppi, le syndicat des commerçants détaillants du Wouri (Sycodew) l’a choisi d’abord comme secrétaire général cumulativement avec ses responsabilités au sein de son marché d’origine puis comme présidente. Cette dernière casquette, elle l’arbore depuis 2009, avec une motivation principale qui est celle de donner une image noble aux acteurs de cette activité qui semblent rejetés et méprisés par la société. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Alice Maguedjio a entrepris avec ses camarades du bureau un certain nombre d’initiatives qui n’ont pas manqué de porter des fruits, en effet pour la 1ère fois dans l’histoire plus de 500 commerçants du département du Wouri ont reçu des médailles d’honneur du travail décerné en 2011 au cours d’une cérémonie solennelle.

Dans la même lancée Alice Maguedjio publie depuis un peu plus d’un an un magazine: « Echo des marchés », qui s’intéresse essentiellement à l’actualité des marchés camerounais, cette qualité et bien d’autres encore ont certainement contribué à son élection en janvier dernier parmi les 160 délégués de la Chambres de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat. Alice Maguedjio a accepté de siéger à la Chambre consulaire pour dit-elle: porter encre plus haut la voix du commerçant, elle qui est déjà représentante de ses pairs dans les multiples plates-formes de dialogue instaurées dans le département du Wouri. Loin de s’attribuer tous ces lauriers, la présidente du Sycodew est une Chrétienne convaincue qui pense que toute gloire revient à Dieu.

Alice Maguedjio, Présidente du Sycodew
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut