Eco et Business › Finance

Alimentation en eau potable: le Cameroun engage un prêt de 22 milliards de F

Le gouvernement s’est tourné vers l’Exim bank of India pour solliciter ce prêt afin d’achever le projet d’alimentation en eau potable de Yaoundé.

Le gouvernement par l’entremise du ministre chargé de l’économie, Alamine Ousamane Mey, selon nos confrères de Boulevard-Actu vient d’engager un prêt à l’Exim bank of India pour faire avancer le Projet d’Alimentation en Eau Potable de la ville de Yaoundé (PAEPYS). Le montant annoncé du prêt est de 22 milliards F.

Ce prêt va permettre d’installer un réseau tertiaire d’eau potable à Yaoundé de 348 km et faciliter la réalisation de 29, 248 raccordements individuels au réseau d’eau potable.

C’est pour résoudre le problème d’absence et pénurie d’eau potable à Yaounde que le gouvernement a instauré en 2017 le Projet d’Alimentation en Eau Potable de la ville de Yaoundé (PAEPYS). Pour le concrétiser, le gouvernement a financé la première phase grâce à un prêt de 399 milliards de F contracté à la Exim bank of China.

Au travers de ce projet, il a été estimé une production de 300.000 m3 d’eau potable par jour; bien que la demande actuelle en eau potable seulement pour la ville de Yaoundé soit estimée à 315.000 m3. Prévu pour être livré en 2022, le Paepys devrait également alimenter, d’autres villes tels Obala, Soa, Ntui, Batchenga et Nkometou.

Couplé à cela, la construction des stations de pompage à Nyom, d’une station de captage d’eau brute à Nachtigal, d’un reseau de canalisation à Obala, une usine d’eau potable à Emana-Batchenga et un poste de transformation électrique.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé