Santé › Actualité

Allaitement: L’OMS recommande de soutenir les mères allaitantes

Du 1er au 7 août de chaque année, plus de 170 Etats du monde consacrent 7 jours à la thématique de l’allaitement maternel. Occasion pour l’OMS de rappeler à la planète les défis qui restent à relever

38% seulement des nourrissons sont exclusivement nourris au sein pendant les six premiers mois
Meilleur mode d’alimentation pour les nourrissons et les jeunes enfants, l’allaitement maternel est l’un des moyens les plus efficaces d’assurer la santé et la survie de l’enfant. D’après l’Organisation mondiale de la santé, (OMS), les personnes qui ont été nourries au sein sont moins susceptibles de présenter un surpoids ou une obésité plus tard. Elles risquent également moins de souffrir de diabète et ont de meilleurs résultats aux tests d’intelligence. Au niveau mondial, on estime que 38% seulement des nourrissons sont exclusivement nourris au sein pendant les six premiers mois. Seuls 37 pays, soit 19% des pays notifiant des données, ont adopté des lois reflétant toutes les recommandations du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel: c’est que ce que conclut un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), publié au cours de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel. Les mères sont souvent inondées d’informations incorrectes et non objectives, à la fois directement à travers la publicité, les argumentations sanitaires, les notices d’information et les représentants, et indirectement à travers le système de santé publique, note le rapport.

Soutenir les mères qui allaitent
L’OMS a mis au point des cours pour former les agents de santé à fournir un soutien compétent aux mères allaitantes (y compris les mères séropositives), à les aider à surmonter leurs problèmes et à suivre la croissance de leurs enfants, afin de pouvoir repérer rapidement le risque de sous-alimentation ou de surpoids. L’allaitement maternel s’apprend et beaucoup de femmes rencontrent des difficultés au début. La sensibilité des mamelons et la crainte de ne pas avoir assez de lait sont très répandues. Les services de santé qui encouragent l’allaitement maternel – en mettant à la disposition des jeunes mères des conseillers qualifiés en matière d’allaitement – encouragent le développement de cette pratique. Afin de fournir ce soutien et d’améliorer les soins aux mères et aux nouveau-nés, et grâce à l’Initiative OMS/UNICEF des hôpitaux amis des bébés , il existe des établissements « amis des bébés » dans plus de 150 pays.

Des avantages pour l’enfant et pour la mère
Le lait maternel apporte à l’enfant tous les éléments nutritifs dont il a besoin pour un développement sain. Il est sûr et contient des anticorps qui aident à protéger le nourrisson des maladies courantes telles que la diarrhée et la pneumonie, les deux principales causes de mortalité de l’enfant dans le monde. L’allaitement maternel présente également des avantages pour la mère. L’allaitement au sein exclusif constitue une méthode de contraception naturelle, mais pas infaillible ( avec une protection de 98 % au cours des six premiers mois suivant l’accouchement). Il réduit les risques de cancer du sein et de l’ovaire plus tard au cours de la vie et aide les femmes à retrouver leur poids plus rapidement, réduisant le taux d’obésité. Précisons que la semaine mondiale de l’allaitement maternel commémore la Déclaration «Innocenti» sur la protection, l’encouragement et le soutien de l’allaitement maternel, signée par l’OMS et l’UNICEF en août 1990.

L’OMS recommande de soutenir les mères allaitantes
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut