Politique › Institutionnel

Amadou Ali: « La sécurité, sans être totale, est revenue en grande partie »

Le vice-Premier ministre camerounais a indiqué, à l’issu d’une audience avec le président tchadien, que « Boko Haram n’a plus la capacité de lancer des attaques massives »

La secte terroriste nigériane Boko Haram n’a plus la capacité de lancer des attaques massives, a affirmé le Vice-Premier ministre camerounais chargé des relations avec les assemblées, M. Ahmadou Ali, à l’issue d’une audience avec le président tchadien Idriss Déby Itno, lundi 08 juin 2015, à N’Djamena.

« La sécurité, sans être totale, est revenue en grande partie », a déclaré Amadou Ali, indiquant que « Boko Haram n’a plus la capacité de faire des attaques massives du genre de celle qui a été lancée à Kolofata, mon village natal ».

« La sécurité demande à être établie de manière totale pour que la population ait le sentiment que la sécurité est revenue. Ce n’est pas tout à fait le cas en ce moment, même si l’insécurité, la violence a baissé d’au moins à 80% « , a poursuivi le vice-Premier ministre camerounais.

« Les choses sont en bonne voie et, sur ce plan, nous faisons confiance aux chefs d’Etat qui conduisent cette opération, dont les présidents Idriss Déby Itno du Tchad, Paul Biya du Cameroun, Mamadou Issoufou du Niger.

« Le président du Bénin, Yayi Boni, s’est également engagé dans le combat », a-t-il souligné.

« ‘Il y a tout lieu de croire que les choses vont toujours aller de mieux en mieux » a conclu le vice-Premier ministre camerounais, qui était porteur d’un message du président camerounais Paul Biya à son homologue tchadien.

Amadou Ali, vice-Premier ministre camerounais.
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé