Politique › Institutionnel

Amadou Vamoulke placé en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé

L’ancien directeur général de la CRTV a été interpellé vendredi par le TCS et écroué le même jour à Nkondengui. Il lui est imputé le détournement de quelque 2,8 milliards de F CFA

Limogé il y a un mois, l’ancien directeur général de l’office de radiodiffusion public du Cameroun (CRTV) se trouve depuis ce vendredi 29 juillet à la prison centrale de Yaoundé, à Nkondengui. Selon des sources proches du dosssier, la justice enquête sur la disparition de près de 3 milliards de francs CFA d’argent public.

L’ancien manager à qui il a été imputé en mars 2015 le détournement de quelque 2,8 milliards de francs CFA (3,8 millions d’euros), a été convoqué vendredi par un juge d’instruction du Tribunal criminel spécial (TCS) avant d’être conduit à Kodengui, la prison centrale de Yaoundé où il a été incarcéré. Il s’agit d’une détention provisoire en attendant le début de son procès.

Directeur général de la CRTV depuis 2005, Amadou Vamoulké avait été éjecté de son poste en juin 2016, puis remplacé par un de ses proches collaborateurs, Charles Ndongo. Comme de nombreuses personnalités camerounaises avant lui – dont un ex-Premier ministre et des ministres -, M. Vamoulké a été épinglé dans le cadre de l’opération épervier lancée en 2006 par le gouvernement camerounais pour la lutte contre la corruption.

En prison, Amadou Vamoulké va rejoindre son prédécesseur, Gervais Mendozé, resté, 17 ans à la tête du géant de l’audiovisuel public camerounais et arrêté fin 2014, lui aussi dans le cadre de l’opération Epervier et ce, alors qu’il menait une retraite paisible.

Lancée en 2006 sous pression des bailleurs internationaux, cette vaste opération anti-corruption a déjà abouti à la condamnation de plusieurs personnalités du monde des affaires et de la politique. Dernier en date, l’ancien patron de la Camair, ex-compagnie aérienne publique camerounaise, condamné en avril dernier à la prison à vie.

Amadou Vamoulke
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé