Société › Société

Ambiance: Garoua en effervescence

Depuis mardi dernier, le chef lieu de la région du Nord Cameroun connait une atmosphère particulière

L’arrivée des Lions mardi dernier, par vol spécial de l’armée camerounaise, avait suffisamment planté le décor de l’ambiance autour du match Cameroun-RDC, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Can «Gabon-Guinée Equatoriale 2012». Ce jour-là, une foule était à la base aérienne de Garoua pour accueillir les Lions. Des centaines de moto-taxi, principal mode de déplacement dans les régions septentrionales du Cameroun, ont escorté le bus des Lions jusqu’à leur base de l’Hôtel Benoué. Et pendant quatre jours, la même image était perceptible lors des déplacements des Lions vers les lieux d’entraînements, que les hommes de Javier Clemente alternaient entre le camp d’entraînement de Coton sport et le stade de Roumdé Adja, qui abrite le match.

Malgré la déculottée des Lions lors du Mondial Sud africains, la sélection camerounaise a toujours la cote à Garoua. Ceci, au vu des populations qui acclament chaque passage des Lions dans les artères de la ville. Les séances d’entraînements ouvertes au public se sont déroulées dans un stade de Roumdé Adja quasi plein. Dans les quartiers, les drapeaux vert-rouge-jaune à l’étoile dorée sont perceptibles partout. Dans les débits de boissons, les commentaires autour du match alimentent les conversations. Hier, veille du match, la nuit a été longue et endiablée. Les Brasseries du Cameroun et Orange Cameroun, tous sponsors des Lions, ont organisé des soirées dansantes dans de nombreux carrefours de la ville de Garoua, question aussi pour eux de faire la promotion de leurs différents produits.

Deux jours avant le match, il était difficile de voir encore en vente les billets d’entrée au stade au prix normal. Les tickets d’accès au stade et dont les prix variaient entre 1000 et 10 000 Fcfa se sont vendus comme des petits pains. Au marché noir, l’inflation donnait le sourire aux petits malins qui revendaient des billets à des pris vraiment prohibitifs : le billet de 1000 Fcfa peut vous être vendu à 3 000 Fcfa. Même les tenanciers d’hôtels et auberges, se sont frottés les mains puisqu’ils ont réalisé de bonnes affaires. A la veille du match, dans une ville de Garoua aux capacités hôtelières assez faibles, il était extrêmement difficile de trouver encore une chambre libre. La programmation du match, pour raison officielle, due aux travaux d’embellissements du stade Ahmadou Ahidjo qui devra abriter la Coupe du Cameroun dans les prochaines jours a fait beaucoup de bien aux populations de Garoua et ses environs.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut